Changer de métier n’est plus un simple concept pour vous ! Vous avez réfléchi à ce que vous aimeriez faire et vous avez maintenant des idées. Elles sont plus ou moins précises mais vous êtes sûr qu’elles vous ressemblent. Félicitations !!

Oui mais voilà, après l’euphorie et l’emballement face à la perspective d’un avenir professionnel plus épanouissant, M. Doute et Mme Peur se sont immiscés dans vos pensées, et ce petit couple à la fois sournois et pertinent vous laisse avec une grande question : « Es-tu sûr que tu fais le bon choix ? »

Et comme ils sont, à tous les deux, très convaincants, vous vous remettez en question : « Est-ce que j’ai suffisamment réfléchi ? Est-ce que c’est une activité qui me plairait vraiment ? Est-ce qu’il ne vaut pas mieux attendre encore un peu ? »

Et hop ! La spirale infernale de l’autocritique et du questionnement sans fin est réactivée ! Sans parler de votre entourage avec qui vous avez eu le malheur d’évoquer votre idée de changement et dont le retour n’a pas été très encourageant ! Normal, eux aussi ils ont peur, et vous n’êtes pas encore en mesure de les rassurer.

Changer de métier, plusieurs étapes avant de faire un choix

Alors reprenons les choses dans l’ordre et voyons comment vous assurer de faire un vrai choix. Ah oui, parce que, je ne vous ai pas dit, mais le « bon » choix n’existe pas en soi ! Et le plus important sera de vous placer en position de faire un VRAI choix, nous y reviendrons.

Dans ce nouvel article, j’aimerais donc vous donner quelques pistes pour décider si vous allez oui ou non changer de métier. Si vos idées d’activités sont encore floues, cela vous permettra de les préciser ; si elles sont précises, vous pourrez les ajuster au regard de « la réalité ».

go_no_go

Au préalable, faisons un rapide bilan du chemin parcouru…

étapes reconversion

Avant d’en arriver à vous poser la question du choix, vous avez commencé par faire le point sur votre situation. Votre introspection s’est ensuite poursuivie par un voyage à travers vos rêves et vos aspirations en passant par vos talents et mêmes vos blocages ! Ce travail de connaissance de soi, indispensable à la réussite de votre reconversion, vous a également conduit à apporter des changements significatifs à votre situation actuelle pour finalement vous convaincre du besoin réel de changer de métier. Enfin, après avoir bousculé vos habitudes de pensées, vous avez remué vos méninges et fouillé vos tripes à la recherche d’une activité professionnelle qui vous correspond. Quelle aventure !! Et pourtant, ce n’est que le début les amis !

Et oui, si vous décidez de changer de métier, alors c’est sûr, l’aventure ne fait que commencer !

Livre changer de métier

C’est pour cette raison que je vous propose de malaxer encore un peu vos idées avant de faire votre choix. Voici le programme que je vous présenterai sur 2 articles:

1) Récolter les informations qui vous permettront de prendre votre décision de façon sûre : nous les pêcherons à l’extérieur et à l’intérieur de vous-même
2) Construire vos projets potentiels : concrètement, quels choix est-ce que vous vous offrez ?
3) Décider de ce que vous voulez faire

Motivé pour cette dernière étape avant l’action ?

Alors, juste un petit conseil avant de vous lancer, laissez encore un peu votre entourage à l’écart de votre réflexion pour vous concentrer sur vous-même. Comme je vous le disais, tant que vous n’avez pas de projet clair à leur présenter, vous ne ferez que les inquiéter inutilement et prendre de plein fouet leurs propres peurs. Vous prendrez en compte leur point de vue au moment d’étudier le « comment ». Pour le « quoi », vous devez être le seul juge si vous voulez un projet cohérent pour vous.

En résumé, voici ce qui va se passer pour vous si vous suivez le programme :

décision reconversion avant après

Tester ses idées pour valider son choix de métier avant de changer

Vous avez une ou plusieurs idées d’activités professionnelles qui vous plairaient. Très bien !

Maintenant, que savez-vous de ces activités ? Et que vous faut-il savoir de plus pour être sûr que ce choix vous conviendrait ?

Il existe plusieurs façons d’obtenir de l’information sur les métiers, notamment les fiches métiers dont je parle dans mon article « Quel métier choisir ». Mais, au stade où vous en êtes, je pense que vous avez besoin de vous rapprocher encore un peu plus de la réalité et d’aller voir sur le terrain ce qui s’y passe.

la vrai vie

Pour cela, voici quelques pistes à explorer :

  • Jouez à « vie ma vie » et expérimentez directement le métier pour lequel vous souhaitez changer.
    Vous avez peut-être autour de vous des personnes qui pratiquent ce métier ?! Dans ce cas, c’est le moment de s’intéresser de près à ce qu’elles font. Et pourquoi pas de leur demander si elles auraient envie de le partager avec vous en échange d’un coup de main. C’est ce qu’a fait Isabelle pour tester la gestion d’une maison d’hôte.
    Et si vous ne trouvez personne, sachez qu’il existe plusieurs structures qui vous permettent de réaliser ce type d’expérience moyennant finance. Pour n’en citer que quelques-unes, vous pouvez trouver des stages de test chez : Startisanat créé par Déborah Castelin pour les métiers de l’artisanat, VieMonJob ou Savoir-faire et découverte pour les activités en lien avec la nature.
    C’est sûrement le meilleur moyen de confirmer ou d’infirmer votre choix de métier.
  • Interrogez des professionnels du secteur que vous visez. Participez à des salons, contactez-les sur les réseaux sociaux ou allez les voir directement sur leur lieu de travail selon le cas, et posez-leur vos questions ! Et surtout, ne vous limitez pas à un seul avis, écoutez tout le monde. Et n’oubliez pas, autour d’un métier gravitent des tas de gens qui pourront vous aider à construire une vision de votre future activité : le praticien, ses clients, ses fournisseurs, ses concurrents, ses partenaires,… Les rencontrer vous permettra d’élargir votre vision du métier et de son environnement et donc d’augmenter vos choix possibles ce qui est la seule façon de parvenir à une véritable situation de choix. Les étudiants pourront par exemple utiliser la plateforme MyJobGlasses pour rencontrer des professionnels de différents secteurs.
  • Si vous souhaitez réaliser des prestations à votre compte, vous pouvez aussi proposer à des amis de jouer les « cobayes ». C’est un excellent moyen d’identifier vos forces et faiblesses.
  • Enfin, parcourez le web à la recherche des offres d’emploi ou des annonces d’indépendants dans les secteurs qui vous intéressent, vous trouverez sûrement de quoi éclairer votre lanterne pour vous assurer un choix réfléchi.

Préparer son enquête métier pour être sûr de poser toutes ses questions

Quoique vous choisissiez comme option, il va falloir vous préparer ! N’oubliez pas l’objectif : récolter de l’information pour être sûr de votre choix avant de vous lancer ! Si vous partez en découverte sans savoir ce que vous cherchez comme information, autant vous dire que vous risquez de mauvaises surprises ! Je vous recommande donc de créer un petit questionnaire d’enquête dans lequel vous listez les questions auxquelles vous souhaitez avoir une réponse.

enquête terrain

Pour vous aider, voici quelques sujets que vous pourriez avoir envie d’aborder avant de décider de changer de métier :

  • Coordonnées et activité de la personne interrogée : à conserver précieusement pour constituer votre potentiel réseau !
  • L’ensemble des tâches à réaliser dans le métier: veillez à ce que votre interlocuteur n’en oublie aucune !
  • Le milieu dans lequel vous pouvez avoir à travailler : bureau, usine, plage, bouillasse, … !!
  • Les avantages et inconvénients vus par la personne
  • Sa motivation vis-à-vis de son job et ce qu’il pense de son job
  • L’emploi du temps : répartition des tâches sur la semaine, le rythme, les vacances, les horaires communément acceptés, … tout ce que vous n’oserez pas demander au DRH !!
  • Les responsabilités auxquelles vous pouvez prétendre ou celles que vous devrez assumer malgré vous ;°)>
  • Le niveau de stress et l’ambiance en général
  • Les collègues, la hiérarchie, les clients, les fournisseurs, les concurrents
  • Le revenu de la personne et les conditions contractuelles
  • Les capacités attendues versus celles utilisées : connaissances et compétences
  • Le matériel et les technologies employés
  • La formation suivie par la personne
  • Le parcours professionnel de la personne
  • L’état du marché dans le domaine selon elle

Réveillez votre curiosité et encore une fois, pensez à croiser vos sources !

Changer de métier : avantages et inconvénients

Vous avez désormais la certitude que vos idées sont réalisables puisque vous avez rencontré des personnes qui exercent des activités similaires ou identiques.

possible

Et vous avez récolté un certain nombre d’informations qui vont vous aider à réfléchir sur le choix que vous avez à faire.

Je vous invite maintenant à recouper les informations données par vos interlocuteurs et à les organiser par type. Vous pouvez par exemple utiliser la grille des niveaux logiques vues précédemment : environnement / tâches / capacités / vision du monde / motivation. Dans ce fatras de données, vous devriez trouver différentes réponses à une même question, faites-les toutes apparaître, elles vous montrent comment un même métier peut-être vécu différemment selon la personne.

Imaginons que j’ai récolté des informations sur le métier de praticien en massage bien-être, ça pourrait donner :

exemple résultat enquête métier

En bon cartésien que nous sommes, nous allons maintenant écouter ce qu’en dit notre raison. Pour cela, ajoutez quelques colonnes à votre tableau pour évaluer les avantages et les inconvénients. Placez-vous dans une perspective la plus ouverte possible et demandez-vous ensuite pour chaque inconvénient comment il peut être surmonté. Enfin, pour chaque avantage, identifiez la manière dont vous pourriez l’amplifier.

Voici un exemple :

Plusieurs projets possibles commencent certainement à se dessiner sous vos yeux. Vous pouvez leur donner des notes ou des couleurs de préférence, amusez-vous !

Puis laissez ce travail de côté et recentrez-vous.

Choisir un nouveau métier : un combat intérieur

Comme nous l’avons vu dans l’article « Me reconvertir ? Je voudrais bien mais je ne peux pas ! », face à un choix aussi important que celui de changer ou non de métier, nous sommes souvent pris dans un conflit intérieur intenable du type : « OUI, je veux faire un boulot qui me plaît », « MAIS, blabliblabla ». Loin d’être négligeable, ce conflit doit retenir toute votre attention si vous voulez faire le « bon » choix.

débat

Et, à ce stade du processus, vous possédez suffisamment d’informations pour régler ce conflit.

Voici ma façon de procéder face à ce ping pong déroutant :

  1. Cherchez à comprendre les objections de la partie de vous qui est réticente: que reproche-t-elle à ce projet ? de quoi a-t-elle peur ? Ecrivez tout ça.
  2. Rassurez-la en répondant autant que possible à ses objections par les éléments objectifs que vous avez rassemblés. Ecrivez ces réponses en face des objections.
  3. Engagez-vous auprès de cette partie de vous à réfléchir à des solutions pour la phase de mise en œuvre de telle sorte que ses dernières objections seront prises en compte dans la façon de réaliser le projet.
  4. Enfin, répondez aux quatre questions suivantes : Que se passera-t-il si vous réalisez ce projet ? Que se passera-t-il si vous ne réalisez pas ce projet ? Que ne se passera-t-il pas si vous réalisez ce projet ? Que ne se passera-t-il pas si vous ne réalisez pas ce projet ?

Boussole changement métier

Vous pouvez aussi parcourir le blog de Cap Cohérence pour vous aider à répondre aux objections de « Mais » et notamment lire les articles suivants :

- Reconversion professionnelle : les vrais risques ... Et les solutions !
- Changer De Métier : Un Atout Pour Les Recruteurs
- Se reconvertir en restant salarié, c’est possible ! Yannick l’a fait. Interview
- Reconversion : Une méthode en 3 Dimensions

Rouvrir le champ des possibles avant de faire son choix

Etre sûr de son choix c’est donc être sûr d’avoir tenu compte de ses propres objections, et c’est aussi, pour certains, être sûr d’avoir envisagé tous les choix possibles.

Alors, c’est le moment d’élargir votre champ de vision !

yeux

Vous avez défini un métier ou une activité que vous aimez et pour lequel vous envisagez de changer, vous avez peut-être même identifié plusieurs activités, et vous avez désormais rassemblé de nombreuses informations sur ces sujets.

A partir de tout ce que vous savez, quelles sont les différentes façons dont vous pourriez travailler autour de ce que vous aimez ? Je veux dire, si vous avez identifié que vous êtes attiré par le monde du massage bien-être par exemple, cela ne signifie pas pour autant que vous voulez être masseur. Vous pourriez être formateur dans le massage, ou diriger un spa, ou monter un centre de formation au massage, ou créer des objets utiles aux masseurs ou à leurs clients, ou animer des conférences sur les bienfaits du massage…ou combiner plusieurs de ces activités à la fois ! Vous comprenez ?

Alors, à vous : d’après tout ce que vous savez maintenant sur vous et sur le domaine d’activité qui vous plaît, listez toutes les façons dont vous pourriez travailler en vous épanouissant dans ce nouveau domaine.

Qu’est-ce qui en ressort ? Je suis curieuse de le savoir, alors n’hésitez pas à partager vos trouvailles dans les commentaires ci-dessous.

idées

A présent, vos idées pour une nouvelle activité professionnelle devraient être assez précises. Vous approchez du moment fatidique du choix. Il ne vous reste plus que deux étapes à franchir : sonder votre intuition et transformer vos idées en potentiels projets. Deux étapes que j’aborderai dans mon prochain article. Abonnez-vous à la newsletter Cap Cohérence pour être informé des prochaines parutions (en haut à droite).

Une fois ces deux étapes franchies, vous serez enfin prêt pour faire le « bon » choix et changer ou non de métier !

D’ici là, venez partager vos idées d’activités sur la page Facebook de Cap Cohérence, qui sait, peut-être que vous y trouverez des futurs collaborateurs…

Annabelle pour Cap Cohérence