Reconversion professionnelle : 3 étapes pour chasser le doute

Le projet est engagé et de premières difficultés perçues vous bloquent. Elles peuvent ralentir le développement, voire instiller le doute quant à la validité, la justesse de votre reconversion. Des peurs, des freins peuvent remettre en cause la motivation pour la poursuite du projet et annihiler les efforts mobilisés jusque-là, dommage ! Avant d’en arriver à cette situation critique, il est impératif de vous interroger sur les raisons et origines réelles de vos doutes, bien souvent masquées derrière une peur apparente afin de les solutionner.

I. Identifiez les freins à l’origine de vos doutes

« Je ne vais jamais y arriver » : Quels éléments factuels vous ont amené à cette affirmation ? Comment avez-vous défini votre objectif ? Quels critères vous permettront d’affirmer que votre objectif de reconversion est atteint ? Vous êtes-vous fixé une feuille de route suffisamment réaliste ? Il est nécessaire de clarifier et rendre SMARTE votre objectif.

« Suis-je vraiment fait pour ça ? » : Avant de vous lancer, vous êtes-vous interrogé sur ce que vous vouliez vraiment, ou, plus fréquemment, sur ce que vous ne vouliez plus ? C’est, bien souvent, ce qui motive un projet de reconversion. Au-delà des compétences, il est important de réfléchir à vos valeurs, à ce qui vous importe et vous anime.

« Et si j’échoue … ? » Lorsque vous vous concentrez sur vos peurs, vous « nourrissez votre dragon noir » et vous éloignez de votre objectif : spirale infernale garantie. L’humain est un équilibre Ying-yang, et il est normal qu’au cours de votre reconversion vous ayez des périodes de questionnement. Ceux-ci sont même l’opportunité d’avancer et de recadrer votre projet. Le soutien d’un coach peut alors s’avérer décisif.

« Et si je réussis … ? » Quels enjeux sont associés à votre réussite ? Sortirez-vous de votre zone de confort ? Quelles conséquences pour vous et votre entourage ? Vous sentez-vous soutenu ? Quels changements de vie ? Si les paramètres du changement vous semblent trop importants, ils peuvent devenir anxiogènes et vous amener à renoncer à votre projet.

II. Définissez la reconversion professionnelle que vous voulez vraiment

Revenez à la genèse de votre reconversion ; était-elle un choix ou un non-choix ? Comment l’avez-vous défini ? En partant de ce que vous ne vouliez plus ou en définissant précisément ce que vous vouliez obtenir ? Un des piliers de votre réussite réside dans l’alignement entre « qui vous êtes » et votre projet de reconversion. Pour ce faire, il vous faut mesurer la cohérence entre votre système de croyances, vos valeurs, et l’aboutissement de votre projet. Or, la vie vous apporte ce que vous voulez vraiment. Dans le cas où des incohérences entre votre reconversion professionelle et vos réelles attentes persistaient, il est normal que vous doutiez. Un entretien avec une personne extérieure à votre projet vous aidera à valider l’alignement entre vos aspirations profondes et votre reconversion et éventuellement à le faire évoluer.

Renforcer l’alignement entre vos attentes et votre reconversion professionnelle peut prendre plusieurs voies. Votre réflexion peut aboutir à une remise en cause de certaines de vos croyances ou vous faire prendre conscience de vos motivations réelles et faire évoluer votre reconversion professionnelle.

III. Focalisez-vous sur le positif


Vos croyances conditionnent la réussite ou l’échec de votre reconversion professionnelle. Lorsque vous prêtez attention au verre à moitié vide, vous alimentez vos doutes, votre dragon noir. En changeant de point de vue, d’angle d’approche vous renforcez la confiance dans l’aboutissement de votre projet professionnel. Remémorez-vous toutes vos réussites, vos actions déjà réalisées, vos victoires et focalisez-y votre attention. Reprenez votre liste d’options et enrichissez-là. En vous concentrant sur vos progrès, mesurez le chemin parcouru vers votre objectif et créez ensuite une feuille de route réaliste, découpée en sous objectifs facilement atteignables. Soyez modeste et accordez-vous le droit à l’erreur. Il est source d’expériences et d’apprentissage. Enfin, prenez du plaisir à développer votre reconversion professionnelle. Si une étape peut sembler plus rébarbative, concentrez-vous sur la satisfaction que vous éprouverez lorsqu’elle sera passée. Ce faisant, vous substituez la valeur perçue à l’effort à fournir. Le plaisir est un moteur suffisamment puissant pour chasser vos doutes et vous soutenir dans votre réussite.

Besoin d’aide ?

Cap Ibo, outil d’auto-coaching vous aidera à valider la justesse de votre choix. Et un accompagnement personnalisé par un coach professionnel du réseau Cap Cohérence, vous amènera à aller jusqu’au bout de votre objectif de reconversion professionnelle.