Changer de métier, d’accord…mais pour faire quoi ? Je n’ai aucune idée ! Pour quel métier suis-je fait ? Lequel choisir parmi tous ceux qui existent ? Quels sont les métiers porteurs ? Et comment faire ce choix sans me tromper ? Tant que je n’aurai pas répondu à ces questions, je refuse d’envisager qu’un changement soit possible ! Comment peut-on décider de se reconvertir sans savoir dans quoi ?!!

Oui, vous avez raison ! (du moins en partie…) Et je vous donne ici des réponses pour choisir votre nouveau métier.

Un quizz serait sûrement du plus grand effet ! N’est-ce pas ? Vous savez, ce test qui vous dirait que vous devriez être grand reporter parce que vous aimez voyager et parler avec des gens. Vous vous souvenez des tests que vous a fait passer votre conseiller en orientation ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous ne vous en souvenez pas, vous pouvez tenter celui-ci (il est gratuit), et je veux bien que vous me donniez votre avis dessus dans les commentaires en bas de cet article.

choisir son métier

Disons-le, un quizz pour choisir son métier, c’est confortable, mais pas vraiment efficace. Alors, je vous propose une méthode tout aussi surprenante et 100 fois plus pertinente : une chasse aux trésors sur l’île aux idées, ça vous tente ?

Avant de partir à la chasse au métier idéal, il vous faut préparer votre expédition :

chasse au trésor

  1. Assurez-vous que la chasse correspond bien à votre besoin : qu’est-ce qui se passe pour vous en ce moment qui vous pousse à vouloir choisir un autre métier ? (cf. article « Démotivation et mal-être »)
  2. Une fois que vous êtes sûr de vous, faites des provisions de vivres : faites l’inventaire de vos forces et nourrissez-vous de vos rêves (cf. article « Trouver sa voie »)
  3. Evidemment, n’oubliez pas votre carte du territoire : pour vous orienter dans la bonne direction, établissez la liste de ce qui vous manque pour vivre la vie dont vous rêvez (cf. article « Tout plaquer »)
  4. Enfin, gardez en tête qu’un trésor est souvent visible de tous, mais accessible seulement à ceux qui le regardent: adoptez un regard neuf, cultivez un état d’esprit gagnant et le métier de vos rêves vous apparaîtra sûrement (cf. article « oui, mais »)
  5. Ah…j’allais oublier : pensez à faire des pauses pour reprendre des forces et si vous le souhaitez, nous avons des chasseurs de trésor aguerris qui seront partant pour vous accompagner (« Accompagnement Cap Cohérence »)

Prêt ?

Schéma trouver sa voie Cap Cohérence

Alors, allons-y, voyons quelles idées dorment dans votre tête et quel métier se cache entre vos mains…

Comme je l’ai déjà précisé dans mes précédents articles, l’étude de faisabilité du projet, l’analyse du marché et la décision de vous lancer ou non dans une voie ou une autre n’ont qu’un effet castrateur à cette étape de votre processus de changement. Laissez donc tout cela de côté pour l’instant, et amusez-vous à libérer vos chakras.

Contrairement à l’idée reçue, le processus de créativité peut-être cadré par une méthode, et c’est cette méthode qui va vous permettre de choisir le métier qui vous convient. Elle est valable autant pour trouver un job parmi ceux existants que parmi ceux à créer !

Voici le programme :

Choisir son métier

Libérez votre imagination pour trouver des idées de métiers qui vous correspondent

Vous souvenez-vous de la première fois où quelqu’un vous a demandé : « quel métier veux-tu faire quand tu seras grand ? »… ? Depuis ce jour, obsédé par l’idée de répondre à cette satanée question, votre cerveau est incapable de produire une idée qui vous satisfait…comme c’est bizarre !

Alors, vu que cela ne fonctionne pas, essayons autre chose.

Disons qu’aujourd’hui, loin de ces âmes bienveillantes, vous êtes seul avec vos cerveaux, le droit et le gauche ! Personne n’est au courant de vos réflexions du moment. Vous prenez soin de vous isoler des conformistes et vous vous autorisez à laisser libre cours à votre imagination. Il n’y a pas d’enjeu, pas besoin de choisir quoi que ce soit. Vous êtes prêt à vous surprendre vous-même. Vous laissez de côté toute possibilité de censure ou de critique. Et vous prenez le temps de vous détendre pour faire performer vos synapses. Aujourd’hui, c’est Glandi, tout est permis !!

tranquille

Choisir un métier : quel est le vrai problème à résoudre ?

Dans ce cadre de bienveillance envers vous-même, maintenant que vous avez rassemblé tous les éléments utiles à votre expédition créative, vous êtes prêt à synthétiser l’objet de votre quête.

Grâce à la réflexion que vous avez menée au préalable, rédigez le cahier des charges de votre problème. Il ne s’agit pas simplement de choisir un métier, soyez plus précis. Quel est le problème ? Quelles sont ses caractéristiques ? Etes-vous sûr qu’il s’agit du bon problème ?

Il est possible par exemple que vous n’ayez pas besoin de choisir un nouveau métier mais que vous cherchiez plutôt à trouver un challenge qui vous sorte de votre ennui (cf. article "tout plaquer").
Il se peut également que vous ayez déjà choisi un métier mais que vous n’ayez pas trouvé le moyen de rendre votre projet de changement réalisable. Ou si vous souhaitez
créer votre activité, vous cherchez peut-être le bon business model
Par souci de lisibilité de l’article, je focalise mon propos autour du choix d’un métier mais la méthode est tout à fait transposable à d’autres problématiques libre à vous de l’adapter !

Quand vous sentez que vous avez réussi à formuler le vrai problème, traduisez-le en langage simple, comme si vous deviez l’expliquer à votre petit voisin de 6 ans. Et pour notre plus grand plaisir, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires ci-dessous, nous vous dirons si nous avons compris ;°)

Pour cette étape, l’accompagnement par un coach Cap Cohérence peut vous faire gagner du temps et vous assurer une certaine exhaustivité dans l’exploration de votre problème et de votre objectif, contactez-moi pour en discuter.

Choisir un métier : une obsession !

Vous savez désormais ce que vous cherchez, c’est un bon point ! Mais avant de foncer tête baissée vers l’inconnu, et comme tout aventurier qui se respecte, quelques recherches s’imposent…

Je vous encourage donc à passer plusieurs heures à l’affut d’informations sur tous les métiers qui existent, même (et surtout) les plus farfelus ! Pour vous aider, voici votre ToDoList « Obsession métiers » :

- Me renseigner sur les métiers de mon entreprise
- Me renseigner sur les métiers de mon entourage
- Consulter le Le dico des métiers 2013 de l'ONISEP
- Consulter la base de données du site « JcomJeune »
- Consulter l'arborescence des fiches métiers de pôle emploi
- Consulter la recherche « Les Métiers Par Centre D'intérêt » sur le site « Orientation pour tous »
- Participer à des forums pour l'emploi et pour l'orientation des jeunes
- Me renseigner sur des parcours de personnes qui ont changé de métiers- Etre curieux de tout et de tout le monde :°)

Idées

Attention, il ne s’agit pas de faire déjà votre choix, mais de vous imprégner de toutes les possibilités de métiers imaginables (ou non !), pour donner à votre cerveau la matière utile à la résolution de votre problème.

Faites de la place pour les idées neuves et laissez-vous l’opportunité de faire un vrai choix

Après cette phase d’immersion dans le monde des métiers, vous avez sûrement eu des premières idées autour d’une activité qui pourrait vous correspondre… ? Peut-être des idées floues, peut-être des idées imparfaites, peut-être des idées folles, mais au moins quelques bribes de réponses qui se sont accrochées à votre cortex cérébral et qui pourront guider votre choix.

Afin de protéger ces idées de l’oubli, notez-les sur votre carnet de route. Notez toutes les idées qui vous viennent autour des métiers, autour d’activités professionnelles en général, autour de business model,…

purger

A ce stade, tout est à garder, tout pourra vous servir à choisir votre futur métier.

Inscrivez également les idées évidentes, banales, ainsi que les métiers qui vous ont été soufflés par votre entourage.

Ce n’est qu’une fois que vous aurez déposé toutes ces idées hors de votre tête que vous aurez la place de générer des idées neuves concernant le choix de votre métier.

Oubliez le métier, laissez place aux idées

Maintenant que vous êtes débarrassé de vos premières idées concernant le choix de votre métier, vous allez pouvoir exploiter pleinement les capacités que votre cerveau a de vous surprendre

Votre seul et unique devoir pour cette étape doit être de lâcher prise ! Facile !!

lâcher-prise

De mon côté, je vais vous guider pour générer un maximum d’idées en vue de répondre à la problématique précise que vous avez définie. Le principe est simple : plus vous aurez d’idées, plus vous aurez de chance qu’il y en ait une qui donne lieu à un choix adapté à vos attentes et à vos besoins.

Attention, pour l’instant, il n’y a pas d’intérêt à ce que les idées générées aient un lien évident avec un quelconque métier. Nous verrons cela plus tard. Ici, nous cherchons à stimuler votre créativité et à fouiller votre hémisphère droit !!

Je vais donc vous proposer plusieurs techniques pour déclencher l’apparition d’idées autour de votre choix de métier. Vous pouvez, selon votre envie, en piocher quelques-unes ou toutes les essayer.

Allez, prenez votre carnet, c’est parti !

1. Pour un métier sur-mesure : des idées tous azimuts

Amusons-nous un peu :

  • Choisissez un mot au hasard dans la liste ci-dessous :

Table, sombre, musique, mal au cœur, homme, profond, mou, mangeur, montagne, maison, noir, mouton, confort, main, court, fruit, papillon, moelleux, commandement, chaise, sucré, sifflement, femme, froid, lent, souhait, rivière, blanc, beau, fenêtre, rugueux, citoyen, pied, araignée, aiguille, rouge, sommeil, colère, tapis, fille, haut, travailleur, aigre, terre, problème, soldat, chou, dur, aigle, estomac, tige, lampe, rêve, jaune, pain, justice, garçon, lumière, santé, bible, souvenir, troupeau, bain, chaumière, rapide, bleu, affamé, prêtre, océan, tête, poêle, long, religion, whisky, enfant, amer, marteau, assoiffé, cité, place, beurre, docteur, fort, voleur, lion, joie, lit, lourd, tabac, bébé, lune, ciseaux, calme, vert, sel, rue, roi, fromage, fleur, effrayé
Liste de Kent & Rosanoff

Si vous préférez, la technique fonctionne également avec un son ou une image issue de photos, magasines, balades,…

  • Quel autre mot vous vient à l’esprit ? A quoi cela vous fait-il penser ? Laissez venir les mots sans filtrer et notez-les. Énoncez éventuellement un lien entre le mot choisi ou les mots survenus à votre esprit et votre problématique de choix de métier.
  • Répétez l’exercice avec 4 ou 5 mots

Idées

Exemple :
Association de mots = Rivière => Couler / Nature / Respirer Enfant => Rire / Légèreté / Joie de vivre
Lien avec mon problème = T
ravailler avec des enfants malades et leur apporter de la bonne humeur

Une variante de l’exercice peut consister à utiliser la méthode de l’alphagramme décrite par Muriel dans son article sur le sujet.

2. Et si… je choisissais mon métier en faisant comme…

  • A partir de la description que vous avez faite du problème qui vous préoccupe, à savoir choisir un métier qui vous convient, sélectionnez quelques éléments en particulier.
  • Listez maintenant des domaines très éloignés du sujet, d’autres contextes totalement différents.
  • Puis, cherchez dans ces autres contextes des éléments analogues à ceux que vous avez sélectionnés.
  • Enfin, envisagez sous ce nouvel angle de vue des solutions pour vous aider à choisir votre métier.

analogie

Peut-être qu’un exemple vous aidera :
Problématique = Je cherche un métier dans lequel je voyage souvent mais qui me laisse la possibilité de voir grandir ma famille
Élément extrait = partir/revenir

Domaine 1 = la nature
Analogie 1 = Dans la nature, certains animaux ont un rythme cyclique. Ils se déplacent en fonction des saisons mais reviennent toujours aux mêmes endroits.
Solution possible = Pour résoudre mon problème, je pourrais trouver un métier ou je travaille à l’étranger en hiver et en été et où je suis en France en automne et au Printemps.

Domaine 2 = l’économie
Analogie 2 = En économie, les actionnaires placent un capital dans une entreprise et le retire ensuite quand elle a pris de la valeur.
Solution possible = Pour résoudre mon problème, je pourrais partir à l’étranger pour un haut salaire et revenir ensuite en France sans paie.

Sur ce même principe, vous pourriez imaginer comment vous feriez pour résoudre votre problème « choix de métier » dans un monde où les journées dureraient 42h, ou s’il était interdit de changer de travail, ou…

3. Déconstruire, Déformer puis reconstruire avant de choisir

  • Imaginez que votre problème de choix de métier soit une grosse construction en pâte à modeler de toutes les couleurs
  • Séparez chaque morceau de pâte à modeler et déposez-les sous vos yeux
  • Modifiez la forme des morceaux, coupez-les si cela vous sied et jetez ceux qui ne vous plaisent pas
  • Enfin, reconstruisez un assemblage qui vous convient mieux

pâte à modeler

Par exemple :
Problématique = Je n’aime pas mon métier actuel que je n’ai pas choisi
Couleurs de la pâte à modeler = l’environnement de travail, les tâches, les capacités requises, les règles, les valeurs portées par la boîte, la mission que remplit la boîte [cf. explication des niveaux dans les articles « Trouver sa voie » et « Tout plaquer »]
Forme des morceaux = description de ce que je n’aime pas dans chaque niveau : trop bruyant, pas assez de temps pour manger, insécurité sur le lieu de travail
Nouvelle forme des morceaux = description du pire ou du meilleur comparé à ce que j’ai décrit : silence absolu, manger toute la journée, plus aucun risque pour ma vie
Nouvel assemblage = ce qui vous vient à l’esprit suite au listing des nouvelles formes : travailler sous l’eau, avec les animaux, les nourrir, travailler en horaires décalés

4. Laissez votre inconscient choisir votre métier pour vous

InconscientOn prête souvent un pouvoir presque surnaturel à notre inconscient, et c’est vrai qu’il est parfois surprenant. Il peut notamment vous fournir des clefs pour choisir le métier qui vous correspond.

Si vous n’êtes pas habitué à dialoguer avec votre inconscient, je vous conseille de contacter un coach qui saura vous faire voyager dans ce monde fabuleux où vous trouverez des trésors à la pelle !

5. Choisir un métier qui réunit TOUT ce que vous aimez

Pour continuer sur le thème du rêve, imaginez qu’il soit possible de trouver un métier qui réponde à toutes vos exigences…à quoi ressemblerait-il ?

Reprenez vos notes suite à l’exercice que je vous proposais dans l’article « Trouver sa voie » et juxtaposez vos idées. Qu’est-ce qu’il en ressort ? Y a-t-il des incompatibilités ? Ce sont elles qui vous fourniront un levier pour la créativité !

Exemple : Je voudrais gagner 3000€/mois en travaillant 1 jour/semaine…alors, une idée ? (légale) ?!
Lisez donc La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !

Alors, alors, des idées d’activités ? Des idées de métier ?
Du foufou ? Du croustillant ? Du n’importe quoi ?
Une nouvelle approche de votre problématique de choix de métier ?
Je suis curieuse, dites-moi tout !!

Comme je vous le disais en introduction, il s’agit par ces exercices de décoller de la réalité pour percevoir le problème différemment, sous de nouveaux éclairages, parfois insolites. Et adopter ce nouvel angle de vue tout seul n’est pas toujours aisé. C’est pour cette raison que nous avons conçu le parcours "Un Projet, du Sens", afin de vous guider dans votre réflexion.

De l’insolite au solide : il me faut du concret pour choisir mon métier !

De ces idées éventuellement farfelues, il est temps d’en extraire la substantifique moelle…fini la rigolade, à terme, il vous faut des réponses susceptibles de remplir votre assiette !

Je vous propose donc de commencer à analyser ce qui est ressorti de ce voyage dans votre imaginaire.

analyser_idées

  • Dans un premier temps, compilez toutes les idées obtenues aux différentes étapes puis triez-les par typologie. Ce ne sont pas forcément des idées de métier, ce sont souvent des pistes à suivre pour vous aider à bien choisir votre métier.

Exemple : vous pouvez réutiliser la pyramide en classant d’un côté ce qui concerne l’environnement de travail, de l’autre les tâches, et ainsi de suite…

Ensuite, attribuez une note à chaque idée sur les critères suivants :

  • Attardez-vous sur les idées les mieux notées : comment pouvez-vous les agencer pour vous aider à répondre à votre problématique ? Quelles indications vous donnent-elles pour choisir votre métier ? S’agit-il d’idées que vous pouvez utiliser pour mieux vivre votre situation actuelle ?

Voyons comment cela fonctionnerait sur un exemple :
Problématique = Je suis restaurateur et je n’en peux plus des horaires et des contacts en direct avec les clients. Je veux changer sans savoir vers quoi.
Idées retenues = Travailler le bois (45pts) / Manger un bon moelleux sur une jolie table assis dans une chaise confortable (50pts) / Passer du temps seul chez moi et être en contact avec des clients de temps en temps (60pts) / Créer un club de clients satisfaits (18pts) / Donner plus de responsabilités à Tina (27pts)
Confrontation au problème = Et si je fabriquais des meubles pour les restaurants, adaptés au besoin de praticité et de confort à la fois / Et si je vendais à mes clients des objets que j’aurai fabriqués moi-même en apprenant à déléguer mes responsabilités un ou deux jour par semaine

Trésor

Alors, la chasse a été bonne ? Un peu dérouté par le manque de réalisme demandé ? Si c’est le cas, je vous invite à lire l’excellent article de Sylvaine Pascual qui vous dissuadera peut-être de brider votre créativité pour choisir un métier raisonnable.

A cela, j’ajoute une citation d’Eric Lardinois (dont je vous conseille le cours sur la créativité par la pratique) : « La créativité est le plaisir de jouer avec vos idées, de taquiner la réalité, d’imaginer un autre monde : le vôtre ». Quoi de plus approprié pour choisir votre métier !?!

Si vous avez rencontré des embûches ou si vous avez au contraire fait un carton, racontez-nous via les commentaires, je vous répondrai avec plaisir. Et si vous préférez être mieux guidé sur l’ensemble du cheminement pour choisir votre futur métier, je vous invite à découvrir le parcours "Un Projet, du Sens".

Maintenant, je vous recommande de laisser décanter tout ça et de faire confiance à votre inconscient pour traiter les informations et vous guider dans votre choix de métier.

Vous avez désormais tout un tas d’idées, de voies à suivre. La suite de la démarche va consister à transformer ces idées en un projet qui sera passé au crible des 3 « on » : raison, intuition, émotion et confronté à la fameuse Réalité avant d’aboutir à une décision. Pour cela, je vous donne rendez-vous dans mon article suivant: "Changer de métier: comment être sûr de faire le bon choix ?" :)

En attendant, vous venez d’acquérir une flexibilité d’esprit qui vous sera précieuse pour réadapter votre projet à la réalité au fur et à mesure de votre progression, et cela mérite un peu de repos !

Pour prolonger votre quête du métier épanouissant, pensez à vous inscrire à notre newsletter (en haut à droite). Vous recevrez ainsi les nouveaux articles sur le sujet directement dans votre boîte mail.

Annabelle pour Cap Cohérence