Si vous êtes arrivé sur cet article c'est que vous vous demandez comment choisir entre coaching et thérapie. Vous ne savez pas qui du coach ou du thérapeute pourra vous aider à résoudre vos difficultés. Pour vous aider à faire votre choix entre coaching et thérapie, quelques explications sont nécessaires. Décryptage.

Il y a quelques années j’avais rédigé un article sur les interlocuteurs à privilégier quand pointe l'envie d'un changement professionnel. Aujourd’hui j’ai envie de vous apporter des réponses sur le choix des professionnels qui vont être capables de répondre à vos attentes et de vous aider dans ces circonstances. Qui sont ces professionnels et comment les choisir ? Ma double formation, celle de coach et de psychanalyste, me permet de vous apporter des éclairages à la fois du point de vue du coaching et de celui de la psychothérapie. Les deux postures sont différentes et il est essentiel de bien différencier les deux approches, car il est important de savoir à qui l’on s’adresse. En effet rien n'est plus déstabilisant, surtout quand on ne va pas bien, de ne pas savoir qui est en face de soi. Le coach ou le psy ? Et il est plus rassurant de se sentir écouté et compris par la bonne personne, car cela favorise l'issue favorable de l'accompagnement.

Dans quels cas vaut-il mieux choisir un coaching plutôt qu’une thérapie ?

On se tourne vers le coach lorsque l’on pense que nos difficultés peuvent répondre à la question suivante : « Comment puis-je faire aujourd’hui pour résoudre ce problème qui m’empêche d’avancer mais qui ne me cause pas de réelle souffrance

Qu’est ce que le coaching et à quoi ça sert ?

coaching plutôt que thérapie

Pour comprendre le coaching, commençons par comprendre ce qu’est un coach. Que fait-il et comment choisir son coach ?

Il existe des définitions plus ou moins officielles que vous trouverez sans problèmes sur les différents sites des associations de coaching en France. Et chez Cap Cohérence, vous trouverez sur cette page, les définitions du coaching et les différents critères vous permettant de bien choisir votre coach. Mais j’ai envie de vous proposer ma propre vision du coaching de façon un peu plus approfondie.

Le coach est celui qui, dans un temps limité à une petite dizaine de séances en moyenne, va vous permettre d’atteindre l’objectif que vous aurez fixé avec lui lors de votre première séance de coaching (Ex: résoudre une difficulté). Pour cela, il va adopter une posture qui consiste à rester à vos côtés, ou plus précisément légèrement en retrait par rapport à vous, afin de faire émerger chez vous les solutions, grâce à ses questionnements, son écoute, sa technique, son empathie. En aucun cas il ne vous dira quoi faire, ni ne vous donnera de solutions toutes prêtes. En effet, le but du coaching n'est pas de vous transmettre un savoir ni une expérience, mais de faire en sorte que ce qui est en vous se révèle à vous. Autrement dit, la réponse est en vous, le coach va vous aider à la trouver.

Comment réussit-il ce tour de force ? Le coach a suivi en principe une formation certifiante. Il existe de nombreuses formations au coaching, chacune ayant une orientation qui lui est propre. Ces orientations vont influencer sa pratique par l’utilisation d’outils propres à chaque courant.

Par exemple, un coach peut se former dans une école qui fait référence à des outils d’inspiration humanistes tels que l’Analyse Transactionnelle (Eric Berne) ou l’ACP - Approche Centrée sur la Personne (Carl Rogers), ou d’inspiration comportementaliste tels que la PNL (Programmation Neuro Linguistique), ou bien d’inspiration systémique, ou encore d’inspiration psychanalytique. Bien souvent, les écoles transmettent des outils issus de plusieurs courants. Le coach utilisera quant à lui celui qui l’inspire le plus et avec lequel il se sentira le plus à l’aise et surtout le plus en adéquation en termes de valeurs.

Alors comment choisir parmi tous ces coachs et leurs orientations ? Je vais essayer de vous donner quelques clés, de manière très schématique. Vous trouverez facilement toutes les précisions sur les sites internet dédiés.

Comment faire un choix parmi les différentes approches du coaching ?

quel coaching

  • Le coach qui s’appuie sur l’Analyse Transactionnelle présuppose que l’être humain possède trois facettes - Parent, Enfant, Adulte - et que selon les situations, il met en avant une de ces trois facettes. Le comportement de la personne lors des interactions avec les autres est influencé par ces « états du moi ». L’Analyse Transactionnelle est un bon outil pour comprendre les difficultés relationnelles dans les groupes ou bien entre deux personnes.
  • Le coach « Rogérien » fera sienne la philosophie de Carl Rogers qui est une manière d’être propice à l’épanouissement de la personne. Celui-ci écrit : « Chaque individu a en lui des capacités considérables de se comprendre, de changer l’idée qu’il a de lui-même, ses attitudes et la manière de se conduire ; il peut puiser dans ses ressources pourvu que lui soit assuré un climat fait d’attitudes psychologiques facilitatrices que l’on peut déterminer. »
  • Le coach PNListe, pour répondre à des difficultés bien précises, va utiliser en coaching un certain nombre de techniques à sa disposition, qui ont préalablement été expérimentées et validées, et qui fonctionnent pour résoudre des difficultés dans le domaine de la communication, de l’apprentissage et du changement.
  • Le coach qui s’appuie sur la théorie systémique, considère que l’être humain fait partie d’un système qui interagit avec d’autres systèmes. Tous ces systèmes échangent des informations et cherchent à s’équilibrer les uns par rapport aux autres. Les problèmes proviennent d’un déséquilibre entre les systèmes. Cette théorie est intéressante dans les situations de changement et de recherche de nouvelles perspectives.
  • Le coach qui fait appel à la psychanalyse recherchera plutôt les mécanismes inconscients qui influencent les comportements. Une fois ces mécanismes découverts, il est alors plus simple d’envisager un changement de comportement et d’améliorer les relations. La prise de conscience de la source du problème permet de ne plus reproduire la difficulté.

Encore une fois, tout ceci est très schématique, mais il est très intéressant de voir que toutes ces orientations n’ont qu’un seul objectif, celui de permettre de répondre à la demande du client.

Sur quels critères alors allez-vous faire votre choix ?

Cela dépend de votre sensibilité et de vos connaissances concernant le sujet. Je pense qu’il n’y a pas de réponse à cela, ou plutôt il y a une seule réponse : lors du premier contact, fiez-vous à votre ressenti. Si vous vous sentez en confiance, alors vous pourrez avancer avec le coach. Rien ne vous empêche de changer de coach si celui-ci ne vous convient pas. Une théorie n’est pas meilleure qu’une autre. Un coach n’est pas meilleur qu’un autre parce qu’il a telle ou telle orientation. La majorité des coachs ont une approche multiréférentielle afin de vous apporter toutes les réponses que vous attendez. N'hésitez pas à lui demander quelle est son approche dès votre première rencontre.

Vous l’aurez compris, le coach a toutes les cartes en mains pour vous accompagner pour peu que vous sachiez ce que vous voulez. Plus votre objectif (votre demande) sera clair, plus il vous sera facile de trouver votre solution et plus le coaching est efficace. Mais me direz-vous, si je ne sais pas ce que je veux ? Je vous répondrai que c’est justement le rôle du coach de vous aider à trouver ce que vous voulez !

Si en plus de ne pas savoir ce que vous voulez, vous ressentez un mal-être ou une souffrance, le coach sera en mesure de faire la part des choses et de vous dire si ce que vous exprimez est de son ressort ou pas. L’avantage de vous adresser d’abord à un coach c’est que vous ne risquez pas de vous tromper : en effet, le coach sera capable de vous aider, soit en vous proposant un coaching, soit en vous orientant vers la thérapie.

Dans quels cas vaut-il mieux choisir une thérapie plutôt qu’un coaching ?

Je parle ici de psychothérapie.

On se tourne vers le psychothérapeute lorsque la question que l’on se pose est plutôt la suivante : « Pourquoi aujourd’hui je n’arrive pas à résoudre ce problème qui m’empêche d’avancer et qui me cause une vraie souffrance ? »

Qu’est ce que la thérapie et à quoi ça sert ?

thérapie plutôt que coaching

La thérapie - au sens psychothérapie - est une méthode destinée à soigner un trouble psychologique. Elle propose un traitement psychologique aux souffrances psychiques et somatiques. Le choix du psychothérapeute s’avère complexe quand on ne connait pas bien la différence entre les différents « psys », quand on ne sait pas trop qui fait quoi. Voici quelques explications.

Comment faire un choix parmi les différents « psys » ?

quelle thérapie

  • Parmi tous les thérapeutes, le psychiatre est le seul qui soit médecin, spécialiste des maladies mentales, et qui est remboursé par l’assurance maladie car il peut faire des feuilles de soin et prescrire des médicaments. C’est votre généraliste en principe qui vous adressera au psychiatre.
  • Le psychologue est un universitaire, spécialisé en psychologie, qui peut avoir plusieurs orientations : clinique, scolaire, ou du travail. Son rôle est de comprendre les comportements humains, d’évaluer les fonctionnements et la santé psychique d’une personne au moyen de tests, et de proposer éventuellement des traitements psychothérapiques.
  • Le psychothérapeute (ou le psychopraticien) est une personne qui s’est formée à la pratique d’une thérapie. Il en existe des dizaines, voire centaines. On peut citer par exemple l’Art-thérapie, la Gestalt thérapie, l'Hypnothérapie, l’EMDR, la Programmation Neuro Linguistique, le psychodrame, les thérapies systémiques familiales, etc… Il en existe de nombreuses autres, la liste est très longue.
    Remarque: En France le titre de psychothérapeute est réglementé. Seules les personnes ayant un doctorat en médecine ou un master en psychologie ou psychanalyse peuvent suivre une formation comprenant une partie théorique en psychopathologie et un stage obligatoire pratique de 5 mois dans des services agréés. A la suite de cette formation, ils pourront obtenir le titre de psychothérapeute et faire une demande de numéro Adeli qui leur permettra de figurer au registre des psychothérapeutes. Tous les autres, bien qu’ils soient formés et experts dans une psychothérapie, sont des psychopraticiens.
  • La psychanalyse est une forme de psychothérapie. Mais les psychanalystes sont un peu à part dans le monde des psychothérapeutes. En effet, la première condition pour devenir psychanalyste est d’avoir suivi soi-même une psychanalyse pendant plusieurs années. Ensuite il va se former tout au long de sa carrière et pour cela va adhérer à l’une des différentes associations psychanalytiques en fonction de son orientation théorique. Mais cela n'est pas une obligation.
    Retenons simplement que le psychanalyste travaille avec l’inconscient de la personne, le but étant de ramener à la conscience des éléments refoulés et par définition inconscients, qui sont à l’origine des symptômes. Ainsi, les symptômes disparaissent et la personne retrouve une vie dans laquelle elle peut enfin s’épanouir.

Sur quels critères s’appuyer pour faire son choix ?

Si la souffrance est grande et invalidante, la première chose à faire c’est de s’adresser à son médecin traitant. Lui seul pourra vous indiquer un psychiatre s’il estime qu’il faut une prise en charge médicamenteuse. Il pourra également vous adresser à un psychologue. Ce dernier pourra vous apporter des réponses. Ensuite, vous pourrez choisir parmi les psychothérapeutes en fonction de leurs approches respectives. Mais encore une fois, si le courant passe entre le thérapeute et vous, c’est ce qui compte le plus. Vous avancerez certainement plus et mieux avec un thérapeute avec lequel vous vous sentez bien, plutôt qu’avec un psychothérapeute bardé de diplômes en qui vous n’avez pas confiance. Votre ressenti est votre meilleur indicateur.

Voilà donc un petit tour d’horizon des professionnels qui, je l’espère, vont pouvoir vous aider. A vous de faire votre choix. Et n’oubliez pas, ici chez Cap Cohérence tous les coachs sont formés pour vous apporter les réponses aux questions que vous vous posez. Et si vous hésitez, contactez moi directement, ma « double casquette » coach et psychanalyste me permettra de vous guider dans votre choix.

Nadia Tandéo