Envie de changement ? Réflexion sur une reconversion professionnelle ? Négociation avec votre employeur ? Envie de créer sa boite ? L’équipe de Cap Cohérence vous propose accompagnement, conseils et outils pour vous aider dans votre démarche.

Les coachs et conseillers de Cap Cohérence ont à cœur de vous mener vers la réussite de votre projet et s’efforcent de mettre en œuvre toutes leurs compétences d’expert pour vous y aider.

Alors, lorsque qu’après un accompagnement et une reconversion réussie, vous nous faites part de votre satisfaction, toute l’équipe a des étoiles dans les yeux.

J’ai envie de partager avec vous l’exemple de Stéphanie :

"Après 20 ans dans la banque, j’ai souhaité mener à bien une reconversion totale vers un métier qui allie l’alimentation et la santé : diététicienne nutritionniste"


Qui suis-je ?

Diplômée d’école de Commerce, j’ai exercé plusieurs métiers dans la banque (directrice d’agence, chargée d’affaires internationales) et piloté de nombreux projets (passage à l’euro). Depuis plusieurs années, j’étais un peu lasse de cette « grosse structure » bancaire où il était difficile de faire bouger les choses et où les raisonnements économiques ne tenaient pas compte de l’humain. Cette insatisfaction latente a commencé à me peser réellement : j’aspirais à autre chose, sans savoir encore à quoi, de plus, mes perspectives d’évolution s’orientent forcément vers un poste déjà occupé par le passé… En mars 2013, un bilan de compétences m’a confortée dans la nécessité et l’envie de changer de métier.

Comment est né mon projet ?

Au gré de plusieurs rencontres avec des professionnels de l’alimentaire et de la diététique, complémentées par une recherche documentaire approfondie, j’ai eu un déclic ! Le métier de Diététicienne nutritionniste réunissait mon goût pour l’accompagnement des personnes et ma passion historique pour l’alimentation-santé, les découvertes culinaires, la science des aliments, associées à l’alchimie des goûts et des saveurs. Je me suis alors inscrite pour le BTS DIETETIQUE, via un enseignement à distance, afin de ne pas m’éloigner de mon domicile, ce qui aurait posé des problèmes d’organisation et j’ai pu apprendre à mon rythme, c’est-à-dire en accéléré, car je travaillais la journée. J’ai passé les derniers examens en septembre 2015 et obtenu mon BTS avec une moyenne de 16/20, mention spéciale pour mon mémoire avec un 19.5/20 !

Les personnes qui m’ont aidé à définir mon projet :

J'ai souhaité m’entourer de professionnels (AMVi et Cap Cohérence).

Quelques échanges avec Charly, le « capitaine » de Cap Cohérence, m’ont aidé à définir les différentes étapes et identifier quelles personnes de l’équipe Cap Cohérence allaient pouvoir m’accompagner. J’ai commencé par un échange avec Isabelle, coach, pour étudier l’intérêt de m’installer en libéral et m'aider à construire mon dossier formation auprès du Fongecif (dossier qui m'a demandé plusieurs mois de travail !).

Tout au long de mon parcours, durant 3 ans, j’ai régulièrement fait appel à Lucette qui m’a accompagné, du congé de formation jusqu’à la préparation des entretiens avec mon employeur pour une sortie négociée de l’entreprise.

Mes interlocuteurs ont trouvé mon projet vraiment cohérent par rapport à ma personnalité et mes qualités personnelles, et m’ont orientée tout au long de ma reconversion.

Cet accompagnement m’a permis d’envisager le changement avec confiance et de me rassurer dans mes démarches.

Quels financements ?

La perspective d’une forte baisse de pouvoir d’achat (mon salaire annuel était de l’ordre de 55k€ net), l’abandon de la sécurité de l’emploi et d’un confort de travail certain ont freiné durant un temps ce souhait de changement. L’enjeu est important quand on a une famille, des crédits, des contraintes… J’ai construit mon projet en calculant les différentes dépenses et en cherchant à minimiser les risques de cette période de reconversion. J’ai autofinancé la première année de BTS (4k€) et étudié durant les soirées, week-ends et vacances. Pour la seconde année, il me fallait m’absenter pendant 6 mois de mon entreprise pour réaliser les stages obligatoires qui ont permis la rédaction du mémoire. Il m'a été indispensable de demander une autorisation d'absence au titre d’un CIF (Congé individuel de Formation) auprès de mon employeur. J’ai obtenu l’aide du Fongecif pour la partie salaire durant mes absences (39k€), sachant que je me suis organisée pour prendre en chargeles frais de déplacement et d’hébergement pour les stages ainsi que les frais de formation, en complément de mon employeur, qui a accepté de participer financièrement. J’ai également « économisé » 70 jours de Compte Épargne Temps et congés, qui ont permis de libérer des périodes d’absence complémentaires pour les révisions. Ensuite, même si la politique de mon entreprise n’était pas la rupture conventionnelle, j’ai pu bénéficier de conditions de départ me permettant de toucher le chômage, ce qui m’a permis une installation financièrement plus sereine en tant que profession libérale. Avec du recul, tout cela parait simple mais c’était en réalité assez complexe à programmer et négocier !!

Aujourd’hui quel bilan ?

Chaque matin, je savoure ce nouveau bonheur de faire un métier qui me passionne et me correspond. Etre diététicienne nutritionniste libérale me convient aujourd’hui parfaitement par la proximité avec mes patients, la diversité des pratiques qu’il permet, et également le souci de m’insérer dans les grandes priorités publiques de santé (obésité, cancer, maladies cardio-vasculaires, diabète)…

Je ne suis qu’au début de ma pratique, j’ai encore tout à construire et consolider, mais j'ai rarement été aussi motivée et je ne me vois pas exercer une autre profession !!

Durant ce parcours, j’ai apprécié la très grande disponibilité de chaque interlocuteur et la personnalisation de la relation : Cap Cohérence, ce n'est pas seulement un site internet pour se motiver à la reconversion, c'est un véritable accompagnement dans le temps !


Le témoignage de Stéphanie, à l’image des nombreux retours de personnes qui ont mené la même expérience, vous permettra peut-être de franchir le pas vers la reconversion.

Au départ d’une telle réflexion, les doutes et les peurs sont des obstacles sur le long chemin de la reconversion. Mais un projet mûrement réfléchi et préparé mène au bonheur de trouver ce qui vous correspond au mieux. Plus qu’une réorientation professionnelle, c’est bien souvent un choix de vie.

Alors, si vous aussi, voulez franchir la première étape d’une reconversion, toute l’équipe de Cap Cohérence est à votre écoute. N’hésitez pas à nous contacter !

Par Lucette Stamm, conseil en relations employeur.

Vous pouvez me contacter directement via cette page, je suis là pour vous aider !