Dans le cadre de mon métier de conseil dans les relations salariés-employeurs, je rencontre de nombreuses demandes de personnes souhaitant négocier une rupture conventionnelle. Il s’agit de trouver la bonne argumentation pour que l’employeur trouve un intérêt à signer une rupture conventionnelle. Pour cela, nous étudions ensemble le contexte professionnel pour y trouver les arguments percutants.

Je constate que dans 9 cas sur 10, l’origine de la demande provient d’un « out » : burn-out, bore-out ou brown-out. De quoi s’agit-il ?

Burn Out et Rupture Conventionnelle

Le burn-out, le plus fréquent et le plus connu, est l’épuisement au travail. Il se caractérise par un état de fatigue émotionnel, mental et physique qui trouve son origine dans le milieu professionnel. Le problème est que les personnes qui en sont atteintes, bien souvent, ne s’en rendent pas compte … ou du moins, pas tout de suite. Il touche bien souvent les personnes consciencieuses, qui aiment leur travail et sont souvent surinvesties. Elles subissent un stress important et répété mais se raisonnent : « je n’ai pas le choix, il FAUT que j’y aille, … c’est un client important … il FAUT que je termine ce travail, je vois mon boss demain matin, … il FAUT … » jusqu’à ce que ce soit les limites de résistance soient atteintes et que le corps craque. C'est alors l'insomnie, les crises d'angoisse, la boule au ventre, la perte d'appétit ou dans des cas plus graves, des problèmes de tensions ou cardiaques.

Vous en saurez plus à propos du Burn Out dans cet article très complet :

Burn-Out : le reconnaître, le comprendre, le surmonter.... et rebondir !

Bore Out : l'ennui qui conduit à la rupture

Le bore-out touche les personnes qui s’ennuient en permanence au travail ! Pour celles qui regardent leur montre tous les quarts d’heures, qui s’éternisent aux pauses café, qui tuent le temps comme elles le peuvent, l’ennui au quotidien rime avec démotivation et baisse de l’estime de soi. Lorsque l’anxiété, la fatigue et la déprime prennent le dessus, c’est le bore-out.

Brown Out : perte de sens ou d'utilité

Le brown-out concerne le salarié qui ne comprend pas ou plus son travail. Il ne comprend plus son rôle dans la structure de son entreprise, ne trouve plus de sens à ce qu’il fait. Le quotidien devient absurde, il passe son temps à des tâches inutiles, voire contre-productives. L’explication pourrait tenir aux progrès technologiques qui poussent la société à inventer des rôles et à produire des métiers inutiles comme par exemple dans les ressources humaines, le management ou la finance.

Quel que soit « l’out » dont souffre la personne, elle est confrontée à une profonde crise existentielle et à un mal-être insupportable. La seule solution semble être la porte de sortie.

Pour vous aussi, chaque jour au travail se traduit par un mal-être profond, un stress permanent ou par le sentiment d'être inutile, d'effectuer des tâches dont vous ne comprenez pas le sens ?

Vous songez à demander une rupture conventionnelle ?

Dans ce cas, puisez dans votre environnement professionnel les éléments qui pourront convaincre votre employeur que l’arrêt maladie prolongé vous guette et que la meilleure solution pour tout le monde est à l’extérieur de l’entreprise. C’est donc pour anticiper les ennuis, pour éviter d'aller droit contre le mur que vous lui proposez une rupture conventionnelle.

Et ... évitez tout argument de type personnel (ex : je pense me reconvertir, j'ai un projet, ...) sous peine que votre employeur ne vous invite à démissionner !

Je donne par exemple ici 3 clés pour convaincre votre patron d'accepter une rupture conventionnelle.

Besoin d’aide dans votre démarche ? Parlons-en ensemble, contactez moi pour construire votre argumentaire !