Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition.
L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir.
Le reste est secondaire.
Steve Jobs

Quelle est cette petite voix qui parfois nous incite à quitter un emploi, qui nous souffle quelque chose de complètement irrationnel ? Qui n’a pas un jour pensé à changer de métier, se reconvertir, à faire autre chose… Pour autant cette belle en-vie s’est bien souvent heurtée à «garde-ton-emploi, c’est-la-crise » avant de rencontrer « mais-que-faire-d’autre ».

La rationalité, la raisonnable-peur ont une fois encore repoussé cette perspective d’être vous-même, libre et épanoui(e) professionnellement.

Et que se passerait-il si vous suiviez votre intuition ? Cela changerait-il votre décision? Quel métier pratiqueriez-vous ? Qui deviendriez-vous ?

Mais, qu’est-ce que l’intuition ?

On ne sait pas pourquoi, mais on sait! C’est un ressenti, une évidence, un savoir qui ne passe pas par le filtre du mental ni de la pensée. Ce n’est ni le désir qui représente ce que l’on souhaite en conscience, ni l’instinct qui permet de survivre. L’intuition fait appel au vécu et aux expériences au travers de l’inconscience. Ce qui explique l’incapacité à expliquer les choses (un peu comme les rêves). L’intuition c’est encore ce que d’aucun appelle l’inconscient d’adaptation, le sixième sens : une forme d’intelligence encore bien mystérieuse à qui l’on peut faire pourtant toute confiance pour peu que l’on sache la reconnaître.

En effet, le cerveau a accès à des informations que nous n’avons pas. Il se souvient de choses dont nous ne sommes pas conscients. Par l’intuition, il nous aide à prendre une direction ou faire des choix sans que nous sachions exactement pourquoi. Par essence, l’intuition est donc toujours juste et mène vers le bon choix qui se traduit par une forme de conviction, de certitude, une sensation de battement de cœur ou de légèreté.

Lorsque parfois on se trompe, c’est bien souvent que nous sommes plutôt en présence de l’expression d’un désir, de l’imagination, d’une volonté, d’une peur ou bien que nous sommes perturbés par un manque de confiance en soi, un hyper rationalisme ou trop de négativité.

Mais rassurez-vous, l’intuition se cultive, se travaille et s’aiguise au quotidien.

Quand se révèle l’intuition?

L’intuition se manifeste à tout instant, sans que l’on y prenne toujours attention. Plus qu’un sentiment négatif ou positif, c’est une sensation de mal-être ou de bien être qui alerte, envahit…

Pour vous aider à la repérer facilement, soyez attentif à ce que vous ressentez et « intuitez »:

  • Quand on vous présente quelqu’un par exemple,
  • Quand on vous propose un nouveau poste, de nouvelles fonctions, un nouvel emploi,
  • Quand vous postulez à une annonce, que vous la sentez..
  • Quand vous savez que vous avez réussi à être convainquant, un entretien…

Mais aussi:

  • Quand vous choisissez la destination de vos vacances
  • Quand vous devez faire un choix difficile, prendre une décision importante
  • Pour un achat immobilier ou une voiture d’occasion…
  • Quand vous vous êtes perdu…
  • Pour le choix du restaurant…

A noter que les personnes les plus intuitives sont celles qui ont le mieux développé leurs qualités sensorielles.

Comment reconnaître une intuition?

En général, une intuition, le feeling, s’accompagne dans le corps et l’esprit des sensations-impressions suivantes :

  • Un ressenti très fort comme une boule au ventre ou au contraire un sentiment très joyeux
  • Une voix intérieure,
  • Une pensée fulgurante qui passe et qui nous dit ce qui va se passer
  • Une sensation physique intense
  • Un signe extérieur, comme un slogan qui résonne très fort en nous
  • Une image qui se forme clairement en nous
  • Une certitude flottante
  • Une injonction

Développer votre intuition

L’intuition est comme un muscle : plus on l’utilise, plus elle se développe. A chaque fois que vous en avez l’occasion, respirez, écoutez et ressentez-la puis suivez-la sans chercher à tout comprendre, à juger. Laissez la sensation vous envahir et acceptez-la telle que. Attention, trop de réflexion, trop de contrôle et l’intuition s’envole.

Exemple de posture pour favoriser votre sens intuitif :

  1. Ouverture d’esprit (détente, calme, méditation…)
  2. Confiance en soi (bienveillance, sagesse intérieure,…)
  3. Etre à l’écoute de soi (de vos sens, de vos émotions,….)
  4. Lâcher-prise (la vérité entre à mesure que vous en sortez)
  5. Non-jugement (poser sur soi et le monde un regard positif inconditionnel)

A noter que travailler à développer son intuitivité est également un excellent moyen pour gagner en confiance en soi.

Et partez à l’aventure... intuitive !

Si l’expérience guide sur des bases connues, l’intuition pousse à prendre le risque d’innover et facilite l’adaptation au changement. Développer votre intuition vous permettra également de faire le tri parmi le nombre infini de possibilité qui s’offre à vous, de réussir et surtout in fine, d’embellir votre vie !

Sur un plan professionnel comme personnel, suivre votre intuition, vous mènera toujours vers le bon choix si vous savez bien la reconnaitre. L’intuition vous sera alors comme une boussole précieuse, une invitation à l’autonomie, l’opportunité de modeler votre quotidien au plus près de vos besoins, de vos envies et de vos compétences.

Boris Cyrulnik affirme même que « le travail peut être beau et rendre heureux » alors faites l’expérience de votre intuition pour trouver la voie, le métier qui vous convienne et vous épanouir aussi professionnellement !

Merci de m'en faire part dans vos commentaires que j’espère nombreux.

Vincent Gaillard