Les opportunités professionnelles sont présentes partout autour de nous, à tout instant, mais sommes-nous prêts à les voir ?

Cet article vous propose des pistes pour mieux repérer ces opportunités, pour les provoquer vous-mêmes et surtout pour saisir celles qui vous semblent bonnes pour vous.

Que sont les opportunités professionnelles ?

Quand on pense « opportunités professionnelles », on pense souvent à regarder les offres d’emplois sur les sites spécialisés. Et si on prenait un peu de hauteur sur cet automatisme ? En revenant à sa définition, une opportunité est une « occasion ou circonstance favorable ». On parle également de « ce qui est opportun, de ce qui vient à propos ».

« Ce qui vient », c’est-à-dire que la situation ou l’offre d’emploi vient à nous et non l’inverse. Lors d’une rencontre avec une personne qui aurait un besoin, lors d’un licenciement, en étant remarqué par notre brillante intervention en réunion, en regardant une petite annonce dans la file d’attente à la boulangerie, en ayant une idée révolutionnaire et innovante, en recevant l’appel d’un chasseur de têtes, etc. Les opportunités professionnelles sont partout, y compris (et surtout) hors de la sphère professionnelle.

Comment créer les conditions favorables aux opportunités ?

Le réseautage, riche en opportunités professionnelles

opportunités professionnelles réseautage Commençons par les rencontres entre humains. Certains appellent cela le réseautage. On trouve beaucoup de conseils sur le sujet, sur internet ou dans des formations commerciales. Les techniques classiques consistent d’abord à identifier son cœur de cible, ou les personnes « potentiellement intéressantes ». On définit alors une « Persona », une caricature de la personne à qui l’on souhaite s’adresser : son client, son prospect, son prescripteur, son fournisseur, peu importe. Il s’agit ensuite de se renseigner sur le « comment trouver cette personne » : quelles sont ses activités, les lieux qu’elle fréquente, ses amis, etc. Par exemple, certains commerciaux se mettent au sport (en particulier le golf ou le rugby) uniquement pour approcher leurs clients potentiels.

Ma vision du réseautage est différente. Certes, je sors de chez moi pour rencontrer de nouvelles personnes, mais je laisse les rencontres se faire naturellement. Que la personne ait un très haut poste ou non, que je la rencontre dans un contexte personnel ou professionnel, je n’entretiens le lien que si le feeling passe. Je préfère m’entourer de personnes avec qui nous partageons les mêmes valeurs, l’échange est simple et fluide, pas besoin de faire semblant. Non seulement c’est confortable, mais en plus les proches de cette personne ont vraisemblablement des valeurs similaires. Alors les opportunités professionnelles viendront par elles-mêmes, sans faire d’effort, avec de la patience.

Cette approche se construit et prend du temps, mais parfois l’opportunité est plus soudaine et pas toujours choisie…

Les opportunités professionnelles qui naissent des situations difficiles

opportunités professionnelles déménagement Le licenciement est un événement générateur de stress, souvent difficile à vivre. La routine s’arrête, nous plongeant dans l’inconnu. Un réflexe courant consiste à rechercher aussi vite que possible un emploi similaire à celui que l’on vient de perdre. Mais d’autres choix s’offrent à nous, comme la reconversion ou le changement de lieu de vie (ville ou pays).

opportunités professionnelles cuisinier Je me souviens d’une scène du film « In the air » (sorti en 2009, sous le titre original « Up in the air »). Georges Clooney y joue un consultant en charge d’annoncer les licenciements en masse aux salariés. Il est face à un homme de la cinquantaine qui s’effondre, s’imaginant ne plus pouvoir retrouver un emploi à cause de son âge. Il ne sait plus comment subvenir aux besoins de sa famille. Le consultant aguerri a su repérer dans les petites lignes du CV la passion de ce salarié pour la cuisine, et l’invite à considérer cette situation comme une opportunité de vivre enfin de sa passion. Le salarié, très ému par cette révélation, change sa vision de l’événement et trouve même dans cette opportunité, l’occasion d’être un modèle pour son fils. Certes c’est un film, et dans la vie il faut bien étudier la faisabilité concrète d’un tel projet, mais cette histoire est inspirante.

Il serait trop long de lister toutes les situations difficiles qui nous proposent de nouvelles opportunités professionnelles : maladie, accident, burn-out, décès d’un proche, divorce, ambiance pesante au travail, conflit majeur, etc. Pour beaucoup, l’inconnu fait peur. Alors on s’accroche à ce qui nous semble confortable et habituel : le passé.

Les opportunités professionnelles que l’on crée

opportunités professionnelles bijoux Je pars du principe que la plupart des êtres humains souhaitent aider les autres. Comment peut-on aider quelqu’un si on ne sait pas de quoi il a besoin ? Les opportunités professionnelles se créent en exprimant son besoin. En tant qu’entrepreneur indépendant, je cherche régulièrement de nouveaux clients qui auraient besoin d’un accompagnement ponctuel. Un salarié qui sent que le vent tourne pourrait en parler à son entourage avant même d’être licencié, en explicitant le type de poste qu’il recherche (secteur d’activité, entreprise visée, nature du poste, etc.) Ainsi l’opportunité pourrait arriver en amont et tout le monde serait content : le salarié concerné qui retrouve un nouveau boulot facilement, la nouvelle entreprise qui pourvoit son poste, l’ancienne entreprise qui n’a pas à licencier, et l’intermédiaire qui a pu rendre service !

Je remarque dans ma pratique que souvent, les personnes n’osent pas demander : de peur de déranger, de se sentir redevables, ou pour cacher leur situation (honte, culpabilité, peur des représailles…) À ces personnes-là, je leur propose de s’interroger sincèrement sur les risques (réels et objectifs) encourus à dire les choses. C’est comme garder ses plus beaux bijoux (montre, collier, boucles d’oreilles) au fond d’un tiroir, pour ne les sortir que dans les grandes occasions, qui se révèlent finalement assez rares… Et si chaque jour était vu comme une « grande occasion » ?

Concrètement, comment faire ?

Quand on vit une situation difficile, quand on s’est habitué à toujours faire la même chose, quand on a de longues années derrière soi, ça peut paraître compliqué, voire insurmontable, de changer, et pourtant…

Quand une personne n’a pas besoin d’un professionnel pour surmonter un obstacle, tant mieux pour elle ; son entourage suffit dans la plupart des cas. Mais quand un problème est récurrent ou soudain, une aide ponctuelle peut accélérer le processus de changement. Certains sujets se traitent en thérapie, d’autres par un travail avec le corps (sophrologie, yoga…) ou encore par un coaching. Quel que soit le moyen choisi, plus l’objectif est clair, plus il a de chance d’être atteint.

opportunités professionnelles libéré Le coach apporte un point de vue extérieur, pose des questions qui peuvent faire émerger des prises de conscience. Il rassure si nécessaire, pose le cadre et identifie les risques si besoin. Et enfin, il donne des permissions : le coaché a enfin le droit de faire, d’essayer, de se tromper… d’être lui-même ou elle-même. Oser autrement, dans un cadre sécurisé, ça fait du bien, et parfois ça libère du poids du passé !

Les opportunités professionnelles en interne et hors de son entreprise

Les opportunités professionnelles peuvent surgir au sein de votre entreprise : une prise de poste managériale, un changement de service, ou même de métier. Je parle en connaissance de cause puisque j’ai passé douze ans au CNES (Centre National d’Études Spatiales) en tant qu’ingénieur segment sol, puis manager d’un service de communication, puis en charge d’innovations à l’informatique et enfin, à la direction des achats et affaires juridiques.

En dehors de son entreprise, les opportunités professionnelles peuvent être dans la continuité ou de véritables reconversions. Avant d’entrer au CNES, j’étais dans une startup d’informatique. Le CNES a été l’un mes clients et c’est sans doute ce qui m’a incité à y postuler. Après le CNES, je me suis formé au coaching et installé à mon compte, un vrai choix de vie, une reconversion complète. J’ai pris le temps de définir mon projet lors d’un bilan de compétence, puis j’ai été coaché pour développer ma gestion émotionnelle (à cette époque, tous mes choix étaient pilotés par mon cerveau). Enfin, j’ai pris le temps, pour sécuriser les aspects financiers (finir de rembourser mon prêt immobilier) avant de franchir le pas. J’ai eu la chance et l’opportunité de rencontrer les bonnes personnes, au bon moment de ma vie, et je souhaite cela à chacun d’entre vous !

Conclusion

Chaque situation, chaque rencontre peut donner naissance à des opportunités professionnelles. Quelles sont celles que vous avez repérées et/ou saisies ? Quelles sont celles que vous pensez avoir laissées filer ? Si vous deviez-vous faire différemment désormais, que changeriez-vous ?

Si vous souhaitez échanger sur ces sujets ou me partager les situations que vous vivez actuellement, je serais ravi de vous « rencontrer », au sens de la rencontre entre deux humains. Vous trouverez mes coordonnées ci-contre.

Bonnes opportunités à tous !

Loïc