La méditation est très à la mode, on en parle beaucoup. Si l’engouement est tel, c’est bien qu’il se passe quelque chose. Mais comment y venir ? Et surtout, pourquoi y venir ?

La méditation au travail : pour qui ?

La méditation au travail vaut pour toutes les personnes qui se sentent, au quotidien, dépassées. Dépassées par un emploi du temps très tendu, par des états de stress importants, par des relations qui se compliquent avec leurs collègues, comme beaucoup des personnes qui ont recours au coaching.

L’idée ne réside pas dans le fait de résoudre la situation mais de vous permettre de prendre du recul et de la regarder différemment. Vous seul.e pouvez changer votre rapport à ces situations ou interactions.

La méditation au travail comme rempart au stress

Il existe de nombreux moments dans la journée où nous ne sommes pas conscients de ce qui se passe en nous et autour de nous. C’est le fameux pilote automatique.

Grâce aux neurosciences, des relations ont été établies entre nos pensées et nos émotions, et notre physiologie. Bien que nous ne soyons que rarement confrontés à des dangers existentiels, nous devons faire face à de nombreuses situations et interactions dans notre quotidien et notre corps ne fait pas la différence : il se croit en danger. C’est pourquoi les réactions de survie vont se manifester, comme vous l’avez sûrement déjà vécu, lorsque vous êtes coincés dans les transports, submergé de travail ou inquiet à propos d’une situation.

Lorsque votre cerveau estime qu’il est en danger, il va activer du stress pour que vous réagissiez. Vous l’avez compris : c’est le cerveau qu’il s’agit d’entraîner et la méditation a cette vocation.

Nous ne ferons pas disparaître les situations que créent notre monde mais nous pouvons créer une plasticité cérébrale différente, en nous. L’idéal est de faire l’acquisition de la méditation comme si vous preniez des cours d’anglais - les programmes MBSR sont un excellent moyen d'y (par)venir* -, pour ensuite y être exercé.e et pouvoir la pratiquer à n’importe quel moment. Cela étant, il y a quelques exercices particulièrement adaptés à l’environnement de travail. Alors, la méditation au travail, comment on fait ?

La méditation au travail : comment s’y prendre ?

Parmi les techniques pour méditer au travail facilement, nous vous proposons deux d'entre elles.

Méditation au travail : la pratique du STOP

Cette pratique, très simple, permet de retrouver rapidement un équilibre pour la prise de décision. L’acronyme nous invite à :

S = Stop. Quand les choses se compliquent, que l’on sent de l’agitation, et cela arrive fréquemment dans le contexte du travail - mais ailleurs aussi -, il s’agit de s’entraîner à s’arrêter, à prendre la décision d’arrêter, comme si l’on faisait pause sur la télécommande.

T = Temps de respiration. Vous êtes parvenu.e à faire ce Stop ? Bravo ! Prenez maintenant une grande respiration.

O = Observation, Ouverture. Faites l’état des lieux de la situation et observez ce qu’il se passe, en vous et autour.

P = Process. Vous êtes maintenant en mesure de prendre, plus posément, une décision.

La pratique du STOP se joue en un millième de seconde et est cruciale pour prendre des décisions efficaces.

Vous pouvez vous entraîner en vous fixant, au cours de la journée, des moments STOP. Que l’expérience soit agréable ou désagréable, cela vous familiarisera avec la pleine conscience ou attention.

Méditation au travail : le journaling

Le journaling consiste, lorsque vous êtes au coeur de la tourmente, à prendre 3 ou 5 minutes pour écrire tout ce qui vous passe par l’esprit. La note n’aura aucune vocation à être conservée ou relue.

jounaling.jpeg

Vous pouvez décrire la situation ou votre état : jetez sur le papier tout ce qui vous vient et si rien ne vous vient, écrivez que vous ne savez pas quoi écrire. Peut-être pouvez-vous décrire ce que vous ressentez : un dos contracté, froid aux mains, etc. Tout est permis ! Cette pratique, simple mais qui nécessite un entraînement, a pour bénéfice de nous mettre, automatiquement, par l’écriture, à distance du problème. De quoi calmer le corps et l’esprit !

La méditation au travail : c’est possible ?

C’est possible et c’est même demandé tout comme recommandé ! Preuve en est le programme SearchInsideYourself, créé au sein de Google en 2007 par Chade Meng-Tan, ingénieur et auteur du livre à succès « Connectez-vous à vous-même ». Ce programme provoque un tel engouement que les collaborateurs Google participent en masse à la formation et que des milliers de personnes ont été formées dans le monde. Au milieu de la complexité, l’enjeu est de se connecter à ses ressources internes pour créer, évoluer et diriger.

Le programme atteste de résultats sur la réduction du stress, la clarté d’esprit et la communication avec les autres.

Et les bénéfices sont aussi clairs que partagés : le programme développe le potentiel de leadership, il améliore la performance et la collaboration, tout en favorisant le bien-être. Alors, la méditation au travail : on signe ?

La méditation au travail : le manager de demain sera un méditant

Tantôt nommé le manager 3.0. ou le manager du 21ème siècle, ce manager est au coeur de beaucoup de publications, conversations ou réflexions. Le mot « manager » n’est pas admis par l’Académie et pourtant, il fait, au sein des entreprises et des réseaux, couler beaucoup d’encre ! Un manager serait quelqu'un qui dirige, encadre, est responsable.

Si l'on s'en tient aux sonorités, manager, c'est ménager. Ménager les ressources, les autres, l'équipe. Et pour cela, il s’agit de savoir prendre soin de soi, des autres, des situations et des projets.

Alors, s'il doit y avoir manager de demain, et au vu de l'apport des neurosciences ces dernières 20 années, disons que le manager de demain est celui qui sait gérer ses émotions et les situations.

Conclusion : le manager de demain (bravo à ceux qui le sont déjà aujourd’hui !) sera un méditant ou, autrement dit, quelqu’un qui sait prendre le temps ou qui, quand tout va trop vite, va tranquillement à contre-courant.

Pour creuser cette question de la méditation au travail ou de la gestion du stress, vous pouvez me contacter ici. A très bientôt !

*Si vous résidez à Paris, je vous conseille les programmes MBSR Pleinement Conscient animés par Inken Dechow et Dominique Retoux.