Dans ma pratique professionnelle en tant que coach, il m’arrive régulièrement d’être confrontée à cette question que se posent certains clients qui s’engagent dans une reconversion professionnelle :

« Pensez-vous que je devrais (j’aurais dû) faire un bilan de compétences ? »

Et d’entendre ceux qui sont déjà passés au travers de ce dispositif d’état dont l'origine, rappelons-le, prend racine au cœur d’une profonde crise industrielle dans les années 60, qui donna lieu à des restructurations importantes des grandes entreprises sidérurgiques en plein déclin (avec de lourdes conséquences humaines):

« J’ai fait un bilan de compétences mais il ne m’a servi à rien ! »

« C’était intéressant, ça m’a permis de cerner mes compétences acquises dans le passé mais je n’ai pas compris quoi en faire si je veux me reconvertir » !

Au-delà du fait que le coach, lors de ses séances, n’a pas comme prérogative de dire à son client ce qu’il doit ou ne doit pas faire, ni de juger le parcours que celui-ci a effectué jusqu’alors (là n’est pas son rôle, bien au contraire, il assure la mise en œuvre des moyens et outils adéquats pour aider son client à y voir clair par lui-même !), la question est tout à fait légitime.

Cet article a pour but d'apporter une vision, un éclairage expérientiel sur ces deux pratiques d’accompagnement professionnel afin de dissiper la confusion qu’un amalgame entre les deux peut générer ainsi que les doutes qui émergent face au choix à effectuer devant deux approches dont le but commun est de favoriser le développement professionnel.


Il est fort probable que si, comme de nombreuses personnes aujourd’hui, vous ressentez le besoin de vous reconvertir, de changer d’orientation professionnelle, de métier, de poste, d’ambiance de travail car celle à laquelle vous vous confrontez chaque jour vous oppresse ou parce que l’envie d’expérimenter autre chose vous chatouille les neurones, ou l’envie de vous lancer dans un projet professionnel vous tient à cœur ou encore parce que vous désirez passer à autre chose car vous avez fait le tour de votre job actuel, et bien peut-être vous êtes-vous déjà poser la question :

« Dois-je faire un bilan de compétences ou un coaching de reconversion professionnelle? »

Question bien pertinente lorsque l’on se trouve à une croisée de chemins professionnels, dans une impasse, la tête dans le guidon du stress ou planant dans un ailleurs où l’on se sentirait plus réalisé, motivé et impliqué : la bonne personne à la bonne place au bon moment !

Ce dilemme apparent corrobore d’autres questions lorsque le vent du changement se lève sur nos vies :

  • que doit-je faire ?
  • comment m’y prendre ?
  • par où commencer ?
  • me faire aider ou pas ?
  • par qui ?
  • quelle méthode, quelle approche ?
  • comment savoir si c’est la bonne approche ?
  • quelle durée ?
  • quels coûts ?

Je ne développerai pas ici l’ensemble des réponses attenantes à cette liste de question.

L’aspect que je veux mettre en lumière est lié à la question du choix face à un désir de changement d'activité : bilan de compétences ou coaching de reconversion professionnelle?

1. SIMILITUDES ET DIFFERENCES

Que l’on parle de bilan de compétences ou de coaching de reconversion professionnelle, on observe que leur but est similaire : la construction d’un parcours professionnel.

Toutefois, non seulement l’approche mise en place diffère mais l’angle de vue et l’objectif final que chacune des pratiques se fixe divergent :

  • Le bilan de compétences est orienté vers l'employabilité de la personne, son maintien en poste ou son évolution vers un poste qui lui permettre d'accroître son champs de compétences de façon balisée par le contexte professionnel préexistant et par l’environnement socio-économique du marché de l’emploi,
  • le coaching de reconversion professionnelle, tel que nous le proposons sur Cap Cohérence, vise l’accomplissement d’un parcours harmonieux entre les caractéristiques profondes qui constituent les spécificités d'une personne et son désir d’autoréalisation professionnelle et personnelle en valorisant l’exploration de toutes pistes professionnelles envisageables.

Les points en communs qui rapprochent ces deux types de parcours peuvent créer, d’un point de vue conceptuel, une certaine confusion car il s’agit bien de deux processus d’accompagnement professionnel individuel.

Voici les quelques similitudes qui peuvent susciter un amalgame bien inopportun entre les deux approches :

  • Parcours individualisé centré sur une demande d’accompagnement
  • Utilisation de techniques et méthodes propres à l’exploration des capacités et compétences
  • Parcours limité dans le temps
  • Pratiques et outils de travail ciblant l’évolution professionnelle
  • Relation en face à face
  • Demande volontaire de la personne
  • Relation duelle entre un client et un expert

Mais les caractéristiques qui distinguent le coaching de reconversion professionnelle du bilan de compétences sont nombreuses (l’ampleur du champ de vision, l’appréhension globale de la personne, la considération de son écologie, la détection du potentiel, la valorisation de la capacité de création de pistes hors des sentiers battus, la mise en évidence des capacités de pro-action, d’autonomisation, etc.…).

Elles méritent que l’on s’y attarde !

2. L’OPTION BILAN DE COMPETENCES

Les métiers évoluent rapidement depuis deux décennies environ. L’avènement de l’informatique, des nanotechnologies, de la robotique, de la numérisation des pratiques professionnelles et processus de travail dans tous les secteurs d’activités a complexifié les tâches quotidiennes et la demande de rapidité d’exécution. Les salariés, les actifs sous d’autres formes ou tout personne en recherche d’emploi peut se trouver en décalage par rapport au poste occupé jusqu'alors ou aux nouvelles compétences requises et avoir des attentes différentes.

Afin d’assurer l’employabilité des demandeurs, l’expert en bilan de compétences va suggérer comme évidente la nécessité de suivre un parcours linéaire, basé sur un changement d’emploi « logique », raisonnable, dans un poste au sein même de l’entreprise, dans une entreprise similaire ou dans un secteur attenant.

Il vous aidera à préparer une évolution de carrière vers les postes potentiellement disponibles dans les corps de métiers répertoriés au sein de votre entreprise et en cohérence avec votre parcours et vos compétences mises en évidence.

Rappelons que le bilan des compétences est un dispositif d’état, légiféré pour la 1ère fois en mars 1986 par le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, pour pallier à la profonde crise des grosses entreprises sidérurgiques des années 60 en développant des outils destinés au reclassement, à la restauration de l’emploi et à la reconversion des salariés.

Une cure palliative pour suppléer un lourd problème socio-économique.

L’évolution du bilan de compétences accompagne l’évolution historique de la loi en faveur de la formation professionnelle et de l’emploi comme instrument d’employabilité, mis à disposition des individus dans des contextes socio-économiques tendus.

Aujourd’hui encore, suite à la dernière réforme sur la Formation Professionnelle du 5 mars 2014, on assiste à la consolidation obligatoire des dispositifs de positionnement et d’accompagnement des salariés ( et autres) à l'adaptation et à l’évolution de leurs compétences à leur poste de travail.

L’entretien professionnel constitue d’ailleurs l’un des outils d’évaluation des besoins en terme de capacitation d’un salarié sur son poste ou d’autres postes au sein de l’entreprise.

C’est donc un dispositif encadré par des règles strictes, structuré par des codes rigides, formaté sur le modèle de la cartographie des postes existants, mis en relation avec l’expérience mûrie pour favoriser le maintien ou l’évolution de l’emploi.

Aussi, le bilan de compétences s’inscrit dans une démarche d’évaluation de « l’existant » en terme de compétences, en vue d’une orientation professionnelle conventionnelle. C’est un processus d’analyse descriptive qui utilise des tests et autres questionnaires dont les résultats sont analysés afin de conseiller et d'orienter vers des voies « acceptables » parce que raisonnables.

Il permet de faire un break professionnel, de mettre en relief les éléments caractéristiques d'un parcours professionnel qui serviront à la construction d'un projet dans les clous !

Il donne lieu, par exemple, à une demande de VAE (validation des acquis d’expérience) ou de formation diplômante ou encore de mobilité interne ou changement de poste en entreprise.

A ce titre, le bilan de compétences peut être intéressant lorsque l’on veut évoluer dans un même secteur d’activité, au sein de son entreprise ou dans un poste similaire auprès d'une autre entreprise ou pour s’orienter vers des emplois plus « classiques » à risque 0 (autant que possible).

Le bilan des compétences peut être un apport quand on désire :

  • faire le point sur son parcours professionnel, comprendre où on en est en termes de compétences.
  • faire un état des lieux des compétences techniques et opérationnelles ou managériales acquises
  • comprendre quelles sont les compétences requises pour certains postes spécifiques pour se positionner
  • préparer un virage professionnel vers un poste similaire à celui que l’on occupe et postuler ... auprès de la concurrence !
  • valoriser ses compétences, ses atouts, les résultats obtenus en vue d’une évolution de carrière, une promotion vers un poste à majeures responsabilités au sein de son service, ou d’un autre,
  • mettre à plat son expérience en cas de recherche d'emploi, de prendre conscience des compétences acquises et de vérifier les métiers vers lesquelles celles-ci permettent de s’orienter.
  • évaluer avec un expert ses capacités, ses atouts, points fort et points faibles professionnels liés à l'expérience pour redéfinir, négocier ses missions et sa rétribution auprès d’un supérieur hiérarchique.

Il s’adresse à ceux qui désirent construire un projet professionnel enraciné sur les bases consolidées de leur expérience professionnelle passée, du capital compétences et savoir-faire maîtrisé qui permettent de garantir une employabilité potentiellement plus rapide car « matchant » avec le marché de l’emploi existant.

C’est aussi la garantie de risquer de se fourvoyer en cas de désir d’une vraie reconversion professionnelle !

Car l’approche par bilan de compétences, trop balisée et normalisée ne prend pas suffisamment en compte la globalité et la complexité de la personne qui désire évoluer (ses attentes profondes, ses rêves, ses besoins spécifiques, sa motivation réelle, ses valeurs éthiques, ses doutes et ses freins internes, ses envies, ses croyances…).

Enfin cette pratique n’assure aucun suivi au-delà des 24h qui règlementent la durée légale du dispositif.

A noter, toutefois, sa prise en charge par les Opacifs (sous conditions), ce qui peut être un plus non négligeable.

3. L’OPTION COACHING DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE

Lorsque l’on se sent confus face à un choix professionnel, lorsque le désir ou la nécessité de changer de travail est imminente (trop de stress, surcharge de travail, inadéquation entre l’activité professionnelle exercée et les désirs profonds de réalisation professionnelle, ras-le-bol de la pression, changement de situation personnelle impliquant la nécessité de revoir ses priorités, organisation ou ambiance de travail problématiques ...), on a besoin de se sentir compris, écouter, en confiance, de pouvoir exprimer son mal-être, son désarroi, ses rêves fous, ses peurs.

Le coaching de reconversion professionnelle est une approche interdisciplinaire et globale, qui englobe les perspectives de changement d’un cap professionnel à 360°, qui prend en compte la complexité profondément humaine de la personne dans le cadre d’une relation duelle, volontaire et sans jugement ni a priori.

Le coaching de reconversion professionnelle est un échange dynamique et vivant entre deux individus qui travaillent en partenariat vers un objectif commun : le bien-être professionnel et personnel du client par la construction d’un projet professionnel en adéquation avec ce qu’il est profondément (ses pensées, ses croyances, son expérience, son ressenti, ses valeurs, ses désirs, ses besoins) et complètement (aspects relationnels, sociaux, environnementaux, historiques, économiques).

La découverte du client en tant qu’individu est essentielle. Sa demande, exprimée clairement ou pas, fonde l’objectif du parcours qui suivra. Cette approche permet au client de se découvrir lui-même, son mode de fonctionnement par rapport aux situations, ses blocages, ses freins face à certains contextes ou personnes ; éléments qui constitueront en partie le matériel d’exploration des voies professionnelles qui pourront lui correspondre.

Si vous vous ennuyez dans votre travail, face à certaines tâches, si certaines ambiances de travail vous démotivent ou vous mettent à risque de stress, si vous ne supportez plus le travail en groupe ou au contraire de travailler en solo, ces spécificités qui vous caractérisent seront identifiées, explorées, mises au service de la construction de votre projet de reconversion professionnelle.

Vous avez perdu confiance en vous à la suite d’évènements que vous avez vécus comme des échecs, vous avez l’habitude (sans le savoir) de vous boycotter, la peur de ne pas y arriver vous cantonne dans des situations professionnelles qui ne vous apportent aucune satisfaction ?

Ou vous rêvez de créer un gîte rural dans le Poitou, de devenir développeur web parce que vous adorer bidouiller sur votre ordi durant les week-end pour ne pas penser à votre job alimentaire de comptable, de devenir conseiller en image et d’arrêter d’arpenter les routes de France et de Navarre pour faire fructifier les dividendes de votre société de commerce en produits d’emballages industriels ?

Le coaching de reconversion professionnelle par son approche à 360° vous permet d’explorer le monde des possibles en partant de vous, de votre personnalité, de vos désirs, de vos centres d’intérêts, de vos valeurs, de vos compétences et capacités mais aussi de vos doutes, de vos freins, de votre situation globale.

Par un travail en entonnoir, une approche par questionnement, des méthodes pluridisciplinaires et des outils spécifiques au coaching, le travail de recentrage se fait au fur et à mesure de la découverte des options et pistes professionnelles ainsi que de l’objectif à atteindre.

Le coach accompagne son client :

  • à devenir l’acteur conscient et proactif de son changement de parcours professionnel et de vie
  • à être conscient de lui-même, de ses potentialités
  • à découvrir et à s’approprier une nouvelle identité professionnelle et personnelle
  • à cartographier les pistes, métiers, postes, secteurs d’activités, et projets qui l’intéressent
  • à mettre en avant ses atouts, ses compétences, ses aptitudes personnelles
  • à explorer ses désirs
  • à mettre en avant son potentiel de création et de réalisation
  • à dissiper les doutes
  • a renforcer sa confiance en lui-même par l’action
  • à planifier des actions et à prendre des décisions cohérentes et pertinentes avec son projet
  • à consolider ses acquis
  • à surmonter les doutes et obstacles par l’analyse situationnelle
  • à redéfinir son projet en cas de besoin
  • à agir en cohérence avec lui-même et à le rester
  • à tenir le cap !

Le coaching de reconversion professionnelle apporte :

  • de partir du client (et non du contexte comme point de départ)
  • une réelle connaissance de soi par l’exploration
  • une exploration de toutes les pistes dont le client fait état
  • une mise en évidence des compétences et capacités émotionnelles,
  • une valorisation des valeurs porteuses d’action et de motivation du client
  • une prise en compte de l’ "atypique" du parcours et sa valorisation : slasher, multitask, explorateur, multiculturel…
  • une meilleur compréhension des schémas de fonctionnement et des croyances qui ont guidés, silencieusement le parcours de vie
  • une approche pragmatique, cadrée, tout en respectant et favorisant l’inénarrable de ce qu’est tout un chacun
  • de travailler sur des objectifs précis qui appartiennent au client
  • une véritable flexibilité d’approche et une mouvance dans les modalités d’atteintes des objectifs ( car ceux-ci peuvent parfois évoluer voire changer en cours de parcours)
  • d’évaluer et de consolider les options identifiées par lui-même
  • de construire un projet professionnel qui lui ressemble et le respecte dans sa globalité d’être humain
  • de passer à l’action en suivant une feuille de route qui jalonne les étapes et donne le sens de la progression.
  • de reconnecter le client avec sa vraie nature, à ce qui est important pour lui (ses besoins véritables)
  • de l’autonomiser dans la suite de son projet

4. LE COACHING DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE: LE PLUS QUI FAIT LA DIFFERENCE

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » Confucius

Le coaching de reconversion professionnelle est une pratique dont les multiples effets bénéfiques ne sont plus à démontrer lorsque celui-ci est pratiqué avec sérieux, par un professionnel formé et suffisamment expérimenté pour mettre au service de son client, l’ensemble des atouts et moyens que lui confèrent son expérience, sa déontologie et un regard bienveillant, lucide et pointu.

Un maître mot tisse une trame essentielle en filigrane d’un parcours efficace parce que cohérent et congruent : l’écologie.

Mais qu’est-ce que l’écologie vient faire en coaching penserez-vous ?

A la lecture de ce mot, la première chose qui vient à l’esprit c’est la protection de l’environnement, le recyclage des déchets, l’adoption de bonnes résolutions et leurs mises en pratique pour changer son mode de vie, sa façon de consommer, être plus attentif à de prendre soin de son environnement : les bons gestes pour sauvegarder la planète !

Aujourd’hui, cela parle à tout un chacun ! La presse et les événements climatiques ou catastrophes et autres scandales industriels relayés de façons de plus en plus récurrentes par les médias, nous tiennent en haleines et en alerte continue.

On se sent interpellé, impliqué, concerné de prêt...ou de loin, en fonction de nos valeurs, de nos principes, de notre sens des responsabilités individuelles et collectives, de notre vision du monde !

Que l’on soit passif, actif, ou proactif voire militant, la question de la protection de l’environnement est une évidence incontournable aujourd’hui.

Mais qu’en est-il de notre environnement interne ? De notre bien-être psychologique et émotionnel, de la relation que nous entretenons avec les autres et avec nous-même ?

  • Savons-nous-nous écouter nos signaux de mal-être, nos indicateurs de déséquilibre ?
  • Sommes-nous conscient de l’écologie de notre environnement interne et externe ?
  • Savons-nous nous mettre à l’abris des énergétivores en tout genre,
  • Sommes-nous en sur-adaptation continue par rapport à notre contexte ?
  • Savons-nous nous protéger de ce qui altère notre état physique et psycho-émotif ?

L’écologie en coaching est l’indice de bien-être, de satisfaction, d’harmonie entre le corps et esprit qui caractérisent une relation équilibrée entre le dedans et le dehors, entre l'intériorité et l’extériorité.

C’est un subtil dosage d’adaptation volontaire à son environnement tout en prenant soin de Soi. C’est cette capacité à ne pas se laisser malmener, absorber, consommer par les scories que génère la vie contemporaine.

L’écologie relationnelle est constituée de l’ensemble des liens qui composent la trame interpersonnelle de nos journées : famille, conjoint et enfants, amis, collègues, voisins, connaissances.

Savoir faire le tri dans ses relations, entre celles qui sont toxiques et celles qui nourrissent, ne pas se laisser envahir, parasiter mais au contraire entretenir, choyer les liens privilégiés qui nous structurent et renforcent notre identité et notre capacité à affronter le monde.

C’est tout cela l’écologie d’une personne !

Celle-ci peut être parasitée d’autant de scories, de « déchets » nocifs qui brutalisent notre vie personnelle et professionnelle.

Un coaching de reconversion professionnelle est un moteur de compréhension, de sauvegarde ainsi que de valorisation de l’écologie individuelle, vecteur et levier de tous les possibles. Il accompagne la personne dans l’apprentissage de la protection de son écologie, à mettre en valeur ses atouts bien-être, à réutiliser ou à ré-élaborer (recycler) les scories et déchets relationnels et environnementaux de son quotidien pour construire une trajectoire de vie épanouissante.

Une écologie personnelle saine et protégée est la garante :

  • de liens professionnels et personnels authentiques,
  • d’actions cohérentes et efficaces
  • du respect continu des valeurs et désirs individuels
  • de capacités à évaluer les dangers potentiels pour préserver son équilibre
  • de mettre en place les ajustements opportuns
  • de se penser acteur et non spectateur de sa vie, de sa capacité à changer
  • de la protection, de la mettre en valeur des relations positives et authentiques qui structurent l’identité de chacun.
  • de construire et de mettre en œuvre des projets créatifs, viables et durables.

Le coaching de reconversion professionnelle permet de mettre en marche le moteur du changement individuel dans un cadre écologique, sécurisé et de confiance qui assure la possibilité d’explorer toutes les pistes que la volonté, l’audace et l’énergie de chacun peut concevoir et mettre en oeuvre pour son bien-être.

C’est cette pratique toute particulière qui englobe la totalité de la personne qui consent la naissance et la construction de projets individuels de reconversion professionnelle courageux, entreprenants, surprenants mais toujours au plus juste de vos aspirations et de vos désirs.

Des projets qui vous ressemblent !

Des projets de reconversion professionnelle écologiques et durables !

Racontez-moi vos expériences en bilan de compétences ou de coaching de reconversion. Nous en discuterons ensemble.

Et si je vous ai convaincu, vous savez que sur Cap Cohérence, nous vous proposons justement de vous accompagner en mode coaching, sans contraintes, en toute liberté, afin de vous aider à vous révéler. Le premier entretien est toujours offert : contactez-nous !

Et surtout : prenez bien soin de votre écologie personnelle !

Myriam Diougoan Blanch, coach professionnelle, membre du réseau Cap-Coherence