Avant de voir comment s’y prendre pour aligner ce que vous faites et ce que vous êtes, faisons un rapide diagnostic d’alignement centré sur votre travail:

  • Est-ce que votre métier fait sens à vos yeux ?
  • Est-ce que vous vous faites plaisir dans votre job ?
  • Avez-vous les capacités requises pour faire votre métier ?
  • Est-ce que votre activité vous apporte le confort nécessaire ?
  • Y a-t-il de la demande sur votre secteur professionnel ?

Dans un précédent article, nous avons vu comment le sentiment d’Etre Soi était lié au fait d’agir en congruence avec soi-même : se connaître, se protéger, s’affirmer et s’exprimer. Cette aptitude à Etre Soi est indispensable pour bien vivre son quotidien, et c’est même le premier échelon pour pouvoir construire une vie épanouissante.

Mais si vous voulez avoir le sentiment de « Piloter votre vie », de « Diriger votre barque » en faisant des choix cohérents pour vous sur le long terme, vous allez avoir besoin de prendre un peu de recul. Comme l’automobiliste qui prépare son voyage, identifie les grandes directions et prend son GPS, vous allez avoir besoin de vous construire votre carte et votre boussole. Mais auparavant, voyons quelle est votre position.

Où en êtes-vous sur le plan de l’alignement entre ce que vous faites et ce que vous êtes dans le cadre du travail ?

Reprenez vos réponses aux questions et dessinez votre échelle de cohérence : un barreau si la réponse est « oui », pas de barreau sinon :

Echelle de Cohérence

Est-ce qu’il manque des barreaux à votre échelle ? Dites-moi tout en commentaire. ;°)

Aujourd’hui, quand je discute avec des personnes qui ont entrepris des démarches pour s’épanouir au travail, elles me disent que les approches sont trop focalisées sur l’un ou l’autre des barreaux (Ex : Pôle Emploi sur l’employabilité, le bilan de compétences sur le plaisir et les capacités, …). En PNL, quand on parle d’aligner ce que l’on fait avec ce que l’on est, on parle de ce travail d’harmonisation entre Soi, ses actes et son environnement. C’est une approche globale, sur tous les niveaux.

Auparavant, cette question d’alignement ne se posait pas vraiment. Nos parents, grands-parents et autres aïeux, ne se souciaient pas d’être alignés. Mais, pris dans un mouvement global d’individualisation, nous avons perdu la référence rassurante à une morale unique qui nous prémunissait d’avoir à réfléchir par nous-même à ces questions. La société, la religion, la famille, l’état, bien que marqués par des sursauts de violence qui voudraient nous faire croire le contraire, n’assurent plus cette fonction. Ce fut d’abord le cas pour la vie personnelle : vie de couple, éducation, orientation scolaire, … Et maintenant la vie professionnelle : contrats de travail, réorientations, nouveaux métiers, multi-activité, … Les normes volent en éclat, les vieux repères disparaissent et c’est à chacun de construire son destin face à une multitude de choix possibles.

Dans ces conditions, comment ne pas se sentir seul face au poids de ces questions existentielles ?! Heureusement, parce que le monde est bien fait (!) l’être humain a échafaudé de nouvelles lignes guides pour nous permettre de répondre chacun, plus individuellement, à nos aspirations d’alignement. Et, qu’on le veuille ou non, travailler sur son alignement personnel procure un épanouissement certain…

Imaginez un instant votre vie avec ce sentiment d’alignement, de cohérence…Vous savez ce que vous faites, vous savez pour quoi vous le faites, vous y prenez plaisir, et vous êtes reconnu pour ça !

Parvenir à ce résultat demande un peu de travail, c’est vrai. Mais le jeu en vaut la chandelle, non ?

Je vois 3 grandes axes à étudier pour trouver comment aligner ce que vous faites et ce que vous êtes:

Etablir des reperes

1) Identifier ce que cela signifie pour vous « Etre Aligné » car la réponse est unique pour chacun d’entre nous,

affronter les obstacles2) Reconsidérer les obstacles à votre alignement pour trouver la force et le courage de passer à l’action,

Se jeter à l'eau 3) Agir ! Agir par petits pas pour transformer le rêve en réalité et aligner chaque morceau de votre vie, l’un après l’autre.


Voyons en détail comment procéder à cet alignement étape par étape…

Définir sa cohérence personnelle : que signifie « Etre aligné » pour vous ?

Etablir des repèresEtre aligné, pour moi, c’est agir en étant Soi-même, c’est se donner le droit de « tracer sa propre route » en faisant ce qui nous ressemble plutôt que ce qu’il faudrait faire ou ce que l’on devrait faire.

Vous avez certainement déjà expérimenté ce type de moment où vous vous sentez pleinement vous-même, cette légèreté profonde qui vous envahit, comme si le temps n’existait plus, vous êtes pleinement dans l’action et il n’y a rien qui se glisse entre vous et ce que vous faites, c’est fluide.

Dans ces moments, vous êtes simplement en train de faire quelque chose qui vous importe, quelque chose qui s’accorde avec vos convictions et vos aptitudes, quelque chose en correspondance avec votre environnement réceptif et en harmonie avec l’impalpable. Ce que vous faites est aligné avec ce que vous êtes.

Or, si vous faites attention à la façon dont vous êtes parvenu à faire naître ce moment, vous remarquerez certainement que ce n’était pas en répondant à une attente extérieure mais bien en suivant votre propre instinct, votre propre route.

Pour expliciter cette notion d’alignement, j’utilise souvent le modèle des niveaux logiques de la personnalité de Robert Dilts, que je trouve particulièrement efficace à la fois pour diagnostiquer un désalignement et à la fois pour se mettre en action dans la bonne direction.

En résumé, d’après ce modèle, un individu se sent « aligné » avec son environnement lorsqu’il est en mesure d’y agir selon ses capacités, elles-mêmes en accord avec sa vision du monde et de lui-même, le tout dans une logique de contribution à un projet plus grand qui le relie à un groupe d’appartenance.

Alignement

Pour moi, aligner ce que l’on fait avec ce que l’on est, c’est chercher ce point d’équilibre en Soi et trouver l’environnement le plus approprié pour le faire perdurer dans le temps. C’est dessiner sa propre étoile, construire la boussole qui nous rappelle au besoin notre position et agir dans sa direction.

A quoi ressemble votre étoile ? Votre boussole est-elle fonctionnelle ?

Si vous avez les idées claires sur les critères nécessaires à votre alignement, alors foncez ! Passez chaque jour de votre vie à agir pour les satisfaire !! Et si vous avez besoin d’aide pour les clarifier, contactez-moi, vous savez que vous aider sur ces sujets fait partie de mes propres critères d’alignement. :)

Traverser les obstacles qui vous empêchent d’aligner ce que vous faites avec ce que vous êtes

affronter_les_obstaclesImaginez que votre enfant soit retenu quelque part, prisonnier, loin de chez vous. Que feriez-vous ? Est-ce que vous tenteriez tout ce qui est en votre pouvoir pour aller le chercher au plus vite ou est-ce que vous passeriez des mois à vous demander si c’est possible, si c’est risqué, si c’est une bonne idée… ? J’ose espérer que vous choisiriez l’option 1. :)

Alors pourquoi sommes-nous si nombreux à hésiter quand il s’agit de sauver notre enfant intérieur ? Pourquoi avons-nous tant de mal à nous mettre en action et tant de facilités à adopter une posture plaintive ?

Cela doit changer ! Car aucun des prétextes que nous pourrions inventer ne justifie de se laisser moisir à l’ombre des remparts de nos peurs, de notre ignorance et de celles des autres.

Et pour vous aider à remettre en question ces prétextes, je voudrais réagir à 3 obstacles qui semblent très répandus.

- Non, il n’y a pas un chemin tout tracé à suivre pour vous sentir aligné, ni pour vous, ni pour personne

Le premier est une illusion bien trop entretenues actuellement par les vendeurs de rêves (nous inclus) qui consiste à imaginer qu’il existe une place pour Soi, un chemin qui n’attend que nous. Cela mène à des discours à base de « je voudrais trouver ma place » ou « je souhaite trouver ma voie ». Comme si une chose pareille existait ! Je n’y crois pas !

Bien sûr, il existe des postes, des gens, des lieux, … qui vous conviendront mieux que d’autres, des environnements dans lesquels vous pourrez plus facilement aligner ce que vous faites avec ce que vous êtes. Mais il n’y a aucun panneau indiquant quelle voie vous mènera à l’épanouissement parce que, bien qu’il serait rassurant de pouvoir s’installer dans un tel schéma, ce schéma préétabli n’existe pas. Nous sommes bien trop riches et complexes pour ça. Et tant mieux ! Ça nous laisse toute la liberté de choisir le chemin que l’on veut emprunter, la route que l’on veut tracer, les demi-tours que l’on veut effectuer… Vous n’avez peut-être pas trouvé votre voie, mais si vous écoutez votre voix, vous ferez tout ce que vous voulez (à peu de choses près), vous irez où bon vous semble (ou presque) et surtout vous laisserez la place à l’inattendu, à la chance et à l’apprentissage !!

- Non, vous ne pouvez pas tout maîtriser, ni être sûr que tel choix sera bon pour vous, mais vous pouvez apprendre à détecter les signes d’un désalignement

Le second obstacle auquel nous sommes souvent confrontés pour agir en cohérence avec Soi est l’ignorance.

D’une part, l’ignorance qui nous incombe à tous, du fait de notre constitution physiologique. Celle qui nous empêche de prédire l’avenir, celle qui nous empêche de connaître tout ce qu’il est possible de faire, celle qui nous prive d’une vérité absolue, … Dans cette ignorance, on peut faire résonner nos peurs, peur d’échouer, peur d’être déçu, peur de décevoir, … Ou on peut choisir d’y voir une opportunité, celle qui fait de la vie une aventure et de chacun de nous un aventurier !

De l’autre, il y a l’ignorance plus personnelle concernant nos propres facultés, nos propres ressources, nos propres aspirations, nos propres émotions, nos propres fonctionnement. Celle-là se gère un peu mieux puisqu’il ne dépend que de vous de lever le voile pour découvrir ce que vous avez à l’intérieur et l’utiliser comme une force ! Quelle part de vous vous fait obstacle ? Que dit-elle ? Quelles sont ses objections ? Loin d’être un handicap, tous ces morceaux de vous qui vous semblent résister ne font que vous envoyer des messages que vous vous devez d’écouter si ce n’est d’interpréter. Ces messages vous parlent de désalignement. Et si vous écoutez bien, vous entendrez aussi les questions qu’ils vous posent pour vous aider à aligner ce que vous faites avec ce que vous êtes.

- Non, personne n’a plus de légitimité que vous à décider de ce qui ferait votre bonheur, vous êtes le seul expert de vous-même !

Impossible de parler d’alignement sans parler de son rapport à l’autre, en particulier à l’entourage.

Souvent perçu comme un obstacle, les membres de l’entourage paraissent se dresser sur notre chemin comme autant de gardiens de prison surveillant notre personne avec plus d’acuité que nous-même. Pourtant, qui peut prétendre vous connaître mieux que vous-même ? Qui peut oser faire des choix à votre place ?

A vous de décider ! Il ne tient qu’à vous de leur donner ou non ce pouvoir. Comme le dit Virginia Satir – célèbre psychothérapeute américaine -: « bien que la liberté soit peut-être dans la capacité de prendre des risques pour soi-même, la plupart d’entre nous se sentent plus en sécurité dans la non-liberté qui consiste à se tourner vers les autres dès lors qu’il s’agit de prendre des décisions. »

Se référer à l’avis des autres a un côté rassurant, les avis de nos proches agissent comme les normes que nous avons perdues, elles nous donnent l’impression qu’il y a une voie plus sûre que les autres, une façon de vivre qui serait plus propice à s’épanouir qu’une autre et que nous n’avons qu’à suivre les avis pour que tout se passe bien. Mais si, comme le dit également V. Satir, « la plupart préfèrent la certitude de la misère que la misère de l’incertitude », vous n’êtes pas obligé de faire partie de la majorité toute votre vie !

Finalement, ce qui me semble important face aux obstacles, ce n’est pas de savoir s’ils sont trop hauts, trop nombreux ou trop dangereux, mais plutôt de se demander ce qu’ils disent de Soi, de son rapport à la vie, à Soi et aux autres. Encore une fois, ces difficultés que l’on rencontre tous parlent de Soi, et en écoutant ce message sous-jacent, on se laisse une opportunité de changer d’angle de vue pour débloquer la situation et avancer vers ce que l’on veut vraiment. Il ne s’agit alors plus de ce que l’on peut faire mais de ce que l’on veut faire pour aligner ce que l’on fait et ce que l’on est.

pouvoir vouloir

De l’Etre au Faire : Passer en mode solution

se_jeter___l_eauAlors, voilà ce qui se passe… On a des problèmes, on a des soucis, on a des difficultés,… un job insipide, un collègue colérique, une vie morne, des maux de ventre, un sentiment d’inutilité, … le désalignement s’installe … et tout ça nous éloigne de ce qui compte vraiment. Tout ça nous distrait et nous détourne de nos buts. Et puis un jour, on se réveille et on se trouve face à une vie qui ne nous appartient pas. Que faire ?

REPRENEZ LE POUVOIR !

Mettez-vous aux commandes, il est encore temps !! Décidez d’agir pour aligner enfin ce que vous faites avec ce que vous êtes. Commencez par ce qui compte vraiment : qu’est-ce qui est le plus important pour vous aujourd’hui ? Que faites-vous en ce sens ? Qu’aimeriez-vous faire d’autre ? Prenez ce point de départ et construisez à partir de là.

Tracer sa route, c’est se lever et faire un premier pas, rien de plus.

Mais quand vous posez ce pas, vous faites tellement ! Vous créez une différence entre vivre et être en vie, vous transformez le réel, vous changez votre rapport à votre environnement et, par réaction, vous vous changez vous-même. Un peu. Suffisamment pour avoir envie de continuer. Et alors, en posant un pied après l’autre, en prenant une décision à la fois, vous menez votre barque hors du port où elle était attachée depuis bien longtemps, et vous l’emmenez ailleurs. Si bien que, sans même vous en rendre compte, vous avez déjà réalisé un sacré bout de chemin ! Et à chaque pas, vous affirmez un peu plus qui vous êtes, vous alignez quelques briques de plus, et vous découvrez de nouvelles ressources, toutes ces choses dont vous rêviez (confiance, assurance, joie, …) qui ne naissent en réalité que de l’expérience que vous faites de la vie. Voilà comment, finalement, se sentir aligné.

Alors qu’allez-vous faire pour vous-même aujourd’hui ? Quelle toute petite chose ferait une différence ? Si vous reprenez votre diagnostic, sur quel axe avez-vous envie d’agir en priorité ? Dites-nous.

Et, s’il vous plaît, pour votre bien mais aussi pour le bien de votre entourage, engagez-vous dans l’action, c’est la plus belle contribution que vous pourrez apporter au monde : aligner ce que vous faites avec ce que vous êtes pour, in fine, rayonner de bonheur et nous illuminer !

Au plaisir de croiser votre route,

Annabelle pour Cap Cohérence