Devenir Auto-Entrepreneur est le meilleur moyen de se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat.

Tester ses compétences, son marché, ses idées, développer une activité principale ou secondaire à côté d’un emploi salarié ou de ses études, construire un job sur-mesure dans un cadre juridique simplifié et moderne… voilà ce qui s’ouvre à vous via le statut d’auto-entrepreneur, ou de micro-entrepreneur (son nouveau joli nom depuis le 1er janvier 2016).

En tant qu’auto-entrepreneur, vous pourrez développer votre activité en toute sécurité, en profitant de nombreux dispositifs d’aide à la création d’entreprise, sans pour autant prendre (trop) de risques car vous ne cotisez qu’en fonction de votre chiffre d’affaires.

Mais tout ça, si vous lisez ces lignes, vous le savez déjà.

Si vous êtes arrivé sur cet article, c’est que sans doute, vous souffrez des informations paradoxales et contradictoires qui circulent sur le statut de l’auto-entrepreneur. Vous jonglez entre l’envie et la peur de vous lancer, et vous cherchez des informations ou une formation rassurantes qui vous aideraient à sauter le pas.

Comment vous en vouloir ? D’un côté, on nous dit que devenir auto-entrepreneur est simple comme bonjour, que l’inscription au régime se fait en quelques minutes sur le web, que tout est hyper facile…

Mais de l’autre, quand on creuse un peu, on tombe sur une littérature internet bien compliquée et vécue comme une belle douche froide calmant toutes nos ardeurs entrepreneuriales :

« Transmission de la demande au Centre de Formalité des Entreprises compétent (et il en existe trois, des CFE, lequel vous correspond ?) pour devenir auto-entrepreneur, Immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés, obtention du KBIS de l’auto-entrepreneur, régime fiscal différent du régime social (et même micro-social) , paiement ou exonération de la Cotisation Foncière des Entreprise (à ne pas confondre avec l’autre CFE décrit plus haut), droits à la formation, ACCRE ou ARCE, RSI ou URSAFF ??? »

casse-tete

Non décidément il semble exister une certaine complexité dans les démarches à suivre pour devenir auto-entrepreneur, de quoi bien se décourager.

Alors au final : comment devient-on auto-entrepreneur ?

Est-ce aussi simple qu’on le dit ou aussi complexe qu’on le lit ?

Et bien les deux mon capitaine !

Comment devenir auto-entrepreneur : une démarche « simplifiée », pas « simple » !

En effet, devenir auto-entrepreneur reste une démarche relativement simple, comparée aux autres démarches de création d’entreprise, et donc dans le monde de la création d’entreprise.

Devenir auto-entrepreneur est donc simple par rapport aux autres créations d’entreprise !

Tout est dans le « par rapport à ». Et vu le contexte de la création d’entreprise en France, la démarche qui décrit comment devenir auto-entrepreneur est sincèrement et réellement simplifiée.

En effet, tout se passe en moins de 20min, sur le web, derrière votre écran et depuis chez vous, sur l’unique site officiel en la matière : www.lautoentrepreneur.fr

En fonction de votre activité (et vous serez bien guidé pour la décrire et la classer correctement), votre dossier partira de lui-même au bon CFE (Centre de Formalité des Entreprise), et la liste des documents officiels à joindre vous sera précisée au fur et à mesure : laissez-vous guider !

Le plus dur est sans doute de choisir l'organisme de sécurité sociale, mais vous pouvez faire au hasard car les prestations sont les mêmes !

Ensuite, effectivement, pour certains d’entre vous, il y aura des démarches complémentaires en fonction de votre activité ou de votre statut.

Et là aussi, si on l’énonce simplement, il n’y pas de soucis :

  • Si vous exercez une activité commerciale, artisanale ou industrielle, vous devrez vous inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS). Pour cela, contactez la CCI (Chambre du Commerce et de l’Industrie) la plus proche de chez vous et laissez-vous guider. Rien à faire pour les professions libérales ou les activités de services non artisanaux.
  • Pour les artisans toujours, il y a également un stage obligatoire et payant à suivre, préalable à l’installation. Là aussi, contactez votre CCI une fois l’inscription au régime faite, et laissez-vous guider.
  • Enfin, si vous êtes chômeur inscrit à Pôle Emploi, vous pourrez bénéficier d’aides pour devenir auto-entrepreneur (l’ARCE) et d’une exonération partielle de charge (l’ACCRE)

Et c’est tout !

Rapide

Tout le reste est automatique ou presque, transparent ou presque. Vous n’aurez plus qu’à faire rentrer du chiffre d’affaires et à le déclarer en ligne, tous les mois ou tous les trimestres, toujours sur l’unique site officiel : www.lautoentrepreneur.fr

Comme je vous le disais, devenir auto-entrepreneur, c’est une démarche pas forcément simple au sens de tous les jours, mais quand même très largement simplifiée et abordable comparée aux autres modes de création d’entreprise. Et pour les complexités, laissez-vous guider par la CCI ou le RSI. Au pire, vous vous trompez d’interlocuteur la première fois, et on vous indiquera gentiment le bon ! Pas d’inquiétude à avoir donc !

Précision importante : devenir auto-entrepreneur est une démarche complètement gratuite (en dehors du stage d’installation pour les artisans). Toutes les plateformes internet vous proposant de payer pour une telle inscription consistent en mon sens à des abus. Et rappelez-vous toujours : la seule plateforme officielle, la vraie, reste www.lautoentrepreneur.fr

Ne vous faites pas avoir !

Comment devenir auto-entrepreneur : la difficulté est ailleurs !

J’espère vous avoir rassuré sur les démarches administratives sur comment devenir auto-entrepreneur.

Ces démarches administratives correspondent souvent à la peur première de tout aspirant à l’entrepreneuriat.

Elles en freinent plus d’un, alors qu’elles restent relativement abordables.

Surtout, la peur qu’elles génèrent, tout autant que la fausse simplicité du statut d’auto-entrepreneur, porte sincèrement préjudice au porteur de projet, vous en l’occurrence, car elle le détourne de ce qui fait vraiment le cœur, le corps et la difficulté de l’auto-entrepreneuriat, ou de l’entrepreneuriat en général.

En effet, on se focalise trop souvent sur le statut juridique et les complexités (relatives) administratives, et on oublie de concentrer son énergie sur les vraies questions qui permettront à votre activité de se construire et de se développer :

Formation auto-entrepreneur

En fait, le débat de fond ne devrait pas être « Comment devenir auto-entrepreneur ? », ce qui est relativement abordable nous l’avons vu, mais « Comment devenir entrepreneur ? ».

Il faut bien comprendre que le statut d’auto-entrepreneur correspond simplement à la carrosserie, absolument vide, de votre projet. Ce sera à vous de doter cette carrosserie d’un moteur (vos compétences), d’un tableau de bord performant (votre mode de gestion et de pilotage), d’une belle peinture (votre marketing) et d’alimenter votre moteur en carburant (votre capacité à aller chercher des clients et du chiffre d’affaires).


Formation en ligne : « Comment devenir auto-entrepreneur ?»

Ainsi, savoir vous vendre, savoir vous organiser, savoir piloter votre autoentreprise comme une vraie entreprise et ne pas la confondre avec votre personne : voici les vrais défis et les vraies difficultés auxquels vous allez être confronté en devenant auto-entrepreneur.

Là aussi, comme pour la partie juridique, rien d’insurmontable, mais des méthodes, des connaissances, des réflexes à acquérir.

Et c’est pour vous permettre d’acquérir ces méthodes, ces connaissances, ces réflexes (et bien plus encore), que je mets à votre disposition sur ce site une formation 100% en ligne, intitulée « Auto-Entrepreneur : maîtriser et réussir son lancement ! »

Comme dans cet article, je m’efforce de décortiquer pour vous les fondamentaux à maîtriser pour devenir auto-entrepreneur et réussir le lancement comme le développement de son activité, en expliquant les concepts de manière simple, exacte et complète.

Comment devenir auto-entrepreneur ?

En parlant d’arnaque, la dernière que je viens de recevoir (la semaine dernière) me réclame 980€ pour inscrire la marque Cap Cohérence dans je ne sais quel registre. Le courrier avait l’air de tout ce qu’il y a de plus officiel ! Apprenez à repérer ces courriers frauduleux mais très bien faits !

Cette formation vous donnera toutes les bases nécessaires à votre lancement. Et si vous souhaitez aller plus loin dans l'élaboration de votre projet entrepreneurial, vous savez que nous pouvons vous accompagner dans votre démarche en face à face via du conseil 100% sur-mesure. Pour cela, il suffit de contacter nos experts en entrepreneuriat, via la rubrique "Accompagnement" de ce site, dans la catégorie "Agir & Concrétiser".

Et si vous hésitez entre plusieurs solutions d'accompagnement, je suis à votre disposition pour vous aiguiller. Il suffit de me laisser un message via le bouton "Me contacter" en bas à droite de cet article.

Au plaisir de vous retrouver de l’autre côté du miroir, via votre back office Cap Cohérence, dans notre formation en ligne « Auto-Entrepreneur : maîtriser et réussir son lancement ! »

Charly, entrepreneur, fondateur de Cap Cohérence