"J'hésite à me lancer dans une nouvelle aventure mais je ne suis pas sûr d'avoir l'état d'esprit de l'entrepreneur." Qu'entendons-nous par "état d'esprit entrepreneurial" ? Peut-on le développer ? Quelles sont les qualités qui se cachent derrière ?

Qu'est-ce que l'état d'esprit de l'entrepreneur ?

Si l'on s'en réfère à Muhammad Yunus, Prix Nobel de la paix et pionnier dans le domaine du microcrédit, "tout homme naît entrepreneur. Quand il vivait dans une grotte, il était à son compte pour trouver de quoi se nourrir. C'est ainsi que l'histoire a commencé" relate-il. Dans son récent ouvrage Reinventing organizations, Frédéric Laloux, situe l'émergence de l'entrepreneuriat bien plus tard. "Avec les Lumières et la révolution industrielle, la pensée Orange* s'est répandue plus largement dans les milieux instruits.(...) Le niveau cognitif Orange a ouvert les vannes de la recherche scientifique, de l'innovation et de l'entrepreneuriat."

Si tous les hommes naissent avec cet état d'esprit entrepreneurial, c'est-à-dire avec cette tendance naturelle qui les pousse à créer, innover ou réinventer, le contexte économique, politique et social joue un rôle clé dans l'essor de ce dernier. En quoi le fait de posséder cet état d'esprit entrepreneurial est-il un précieux atout aujourd'hui, dans un monde en mutation ? Pouvons-nous tous développer l'état d'esprit de l'entrepreneur ? Si oui, comment ? Existe-il des différences en termes de personnalité entre les entrepreneurs (créateurs d'entreprise, dirigeants, startupers, repreneurs, indépendants..) et les employés ? Et si demain, j'avais envie de créer ma propre activité, quelles compétences aurais-je à acquérir ? Par où pourrais-je commencer ? Ce sont à ces questions que le présent article répond.

En quoi le fait de posséder un état d'esprit d'entrepreneur est-il un atout aujourd'hui ?

Développer un état d'esprit entrepreneurial, c'est accepter l'incertitude et faire preuve d'agilité en permanence.

Dans un environnement volatil, incertain, complexe et ambiguë (VICA) tel que nous l'expérimentons aujourd'hui, avoir un état d'esprit entrepreneurial, c'est ne rien prendre pour acquis et immuable. Les sources d'informations sont parfois maigres, la concurrence élevée et les ressources rares en lancement d'activité. Malgré cette incertitude, de nombreux entrepreneurs relèvent le défi, s'endettent, investissent, saisissent des opportunités stratégiques comportant des risques calculés. En France, en 2017, ce sont 591 000 entreprises qui ont vu le jour selon les chiffres communiqués par l'INSEE. C'est 7% de plus qu'en 2016 nous informe l'institut national. Ce chiffre serait à son plus haut niveau depuis 2010. Avec la révolution digitale, les fournisseurs d'hier peuvent être les concurrents de demain, d'où la nécessité pour l'entrepreneur de s'adapter en permanence, de faire preuve d'agilité et d'être en veille quotidienne. Avoir un état d'esprit d'entrepreneur, c'est donc considérer que l'avantage concurrentiel que j'avais hier, peut disparaître ou se renforcer demain en fonction de l'évolution du marché. Avoir un état d'esprit entrepreneurial, c'est accepter d'avancer dans l'incertitude, tout en étant porté par une vision.

Posséder l'état d'esprit de l'entrepreneur, c'est être porté par une vision inspirante

Comme l'affirmait Sénèque dans les Lettres à Lucilius, "il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va". La vision est ce qui rassemble et inspire. C'est ce qui demeure, qui peut plier mais ne rompt pas lorsque le vent du changement souffle fort. "Améliorer la santé, grâce à une meilleure alimentation", "réduire les inégalités scolaires en luttant contre le décrochage", "relier l'homme et la nature", "promouvoir le sport comme vecteur d'intégration"... Ce sont autant de visions qui portent de nombreux entrepreneurs, notamment des entrepreneurs sociaux.

"Un entrepreneur, qu'il soit social ou non, c'est quelqu'un qui mesure la totalité des impacts de l'entreprise : l'impact économique, l'impact social et l'impact environnemental." Marc Borello, PDG du groupe SOS, interviewé lors du Salon des Entrepreneurs à Marseille en 2017.

Et si, comme l'affirmait Muhammad Yunus, nous étions tous des entrepreneurs, quelle serait votre vision ? Qu'est-ce qui vous donnerait envie de vous lever chaque matin ? Quel rêve aimeriez-vous voir se réaliser ? L'identification de cette vision est à la fois essentielle et exigeante puisqu'elle doit être singulière mais parler à un grand nombre, être ambitieuse ET réaliste, enthousiasmante à court terme ET pérenne sur le long terme... Pour vous aider à élaborer votre vision personnelle, n'hésitez pas à me contacter.

Avoir un état d'esprit d'entrepreneur, c'est faire preuve d'optimisme face aux difficultés

D'après une étude réalisée auprès de 1284 entrepreneurs, 58% connaissent des journées stressantes en raison de deux principaux facteurs : des incertitudes sur l'activité (comme nous l'évoquions juste avant) et un manque de trésorerie. Ces derniers déclarent également manquer de sommeil et de temps passé avec leurs proches. Pour passer certains caps difficiles, nombreux sont les entrepreneurs qui possèdent un précieux atout : leur optimisme ! Cette qualité n'a rien à voir avec la pensée positive ou la méthode Coué. Tout l'enjeu, d'après Learned Optimism de Martin Seligman, c'est d'interpréter les échecs de manière constructive grâce à "l'attribution causale". Etre optimiste c'est réussir à identifier les causes précises, ponctuelles et externes d'un échec. Prenons l'exemple d'un entrepreneur, qui aurait un état d'esprit optimiste, et qui viendrait de perdre un appel d'offre important. Il irait alors chercher à comprendre ce qui n'a pas fonctionné dans ce contexte, à cette période, avec ce client précis. A l'inverse, quelqu'un qui n'aurait pas cet état d'esprit entrepreneurial optimiste, sera probablement envahi par des pensées telles que : "je suis nul", "je ne suis pas fait pour ça", "je n'y arriverais jamais". Il est alors plus enclin à abandonner l'aventure entrepreneuriale et voguer vers un autre domaine. Tout dépend de la manière dont nous interprétons nos échecs soutient Martin Seligman, professeur de psychologie à l'Université de Pennsylvanie.

Sommes-nous tous capables de développer l'état d'esprit de l'entrepreneur ?

En effet, sont souvent considérés comme entrepreneurs, les créateurs d'entreprise, les indépendants, les dirigeants, "startupers" ou encore les repreneurs. Et si ces derniers ont en commun l'état d'esprit de l'entrepreneur, on retrouve peu de similitudes dans leurs parcours. Les témoignages transmis lors du Salon des entrepreneurs à Marseille en 2017, attestaient de la diversité des profils. Qu'il s'agisse de l'agilité, de l'élaboration d'une vision ou de l'optimisme, toutes ces qualités peuvent être développées. Une qualité sous-jacente, mise en avant par Bill Burnett et Dave Evans, tous deux professeurs à Stanford, est la curiosité ! Et cette caractéristique de l'état d'esprit entrepreneurial, peut elle aussi se développer.

"Be curious. Curiosity makes everything new. It invites exploration. It makes everything play. Most of all, curiosity is going to help you "get good at being lucky." It's the reason some people see opportunities everywhere"
Bill Burnett and Dave Evans, Designing your life, 2016

"J'aimerais bien créer ma boite, mais je ne sais pas trop dans quoi me lancer. En réalité, je n'ai pas de passion." "Je n'ai jamais vraiment su ce que je voulais faire." "Il y a plein de choses qui m'intéressent mais je n'ai pas vraiment de passion." Si ces phrases vous semblent familières, c'est parce que comme l'a montré William Damon, Directeur du centre de recherche sur l'adolescence à Stanford, seul 1 jeune sur 5, âgé de 12 à 26 ans, sait exactement ce qu'il veut faire. Les récentes recherches montrent que la passion vient après avoir testé, exploré, découvert de nouveaux univers. C'est pourquoi la curiosité est si importante relativement à l'état d'esprit entrepreneurial. Découvrir de nouvelles opportunités, initier un nouveau business model, faire un métier ancestral avec des méthodes de travail innovantes, réinventer son propre métier... Toutes ces missions requièrent un état d'esprit d'entrepreneur et de la curiosité ! Besoin d'être accompagné(e) dans l'exploration et la découverte de ces opportunités et l'élaboration d'un projet professionnel cohérent ? N'hésitez pas à me contacter.

Par où commencer pour développer un état d'esprit entrepreneurial ?

Avoir un état d'esprit entrepreneurial, pourrait se traduire par la capacité à se démarquer en mettant en avant son avantage concurrentiel. Cet état d'esprit d'entrepreneur pourrait aussi se manifester par la capacité à développer un réseau, créer et saisir des opportunités ou encore bien évaluer les risques et les gérer. Une première étape peut donc consister à découvrir et développer votre "avantage concurrentiel". J'emprunte ces mots à Reid Hoffman, cofondateur de LinkedIn.

1. Vos aspirations, pour développer un état d'esprit d'entrepreneur

A qui avez-vous envie de consacrer votre énergie ? A quoi attachez-vous de l'importance ? Quels sont vos souhaits, vos idées, vos objectifs pour l'avenir ? Comme nous l'évoquions plus haut, avoir un état d'esprit d'entrepreneur, c'est être animé, entre autres, par une vision. Quelle est la vôtre ?

2. Vos atouts, vers un état d'esprit entrepreneurial

Pour identifier vos atouts, demandez-vous quelles connaissances, quelles informations, quelles relations avez-vous ? Quelles compétences maîtrisez-vous aujourd'hui ? Quelles tâches exécutez-vous facilement ? Qu'est-ce qui vous semble assez naturel mais qui ne l'est pas forcément pour ceux qui vous entourent ?

3. La réalité du marché

"Les entrepreneurs qui réussissent sont fermement ancrés dans ce qui est disponible ici et maintenant" nous rappellent Reid Hoffman et Ben Casnocha dans The Start Up of You (2013). En effet, si l'état d'esprit entrepreneurial est en lien avec une vision et des aspirations profondes, il tient aussi compte de la réalité du marché. Quels sont les secteurs d'activité en croissance ? Dans quelle mesure pourraient-ils être en lien avec vos aspirations et vos atouts ? Quels grands enjeux sociaux et sociétaux devrons-nous adresser demain et comment votre futur métier peut-il vous aider à y faire face ? Quelles sont les personnes qui réussissent ? Comment s'y prennent-elles ? N'hésitez pas à solliciter des entrepreneurs pour échanger avec eux sur leur état d'esprit entrepreneurial, leur vision et ce qui leur a permis de franchir les premières étapes.

Partagez vos conseils et vos astuces pour développer cet état d'esprit d'entrepreneur !