Vous qui êtes à la tête d’un business ou tout simplement de votre projet de vie, vous vous sentez envahi.e par le stress ? Vous le voyez prendre de plus en plus de place, sans pouvoir pour autant y faire face ? Diane Taieb, fondatrice du programme Starter au sein de Schoolab, nous explique comment gérer son stress.

Ce talk est un concentré de tout ce qu'il faut savoir quand on est entrepreneur, d’un business, d’une famille ou de sa vie ! Ne sommes-nous pas, en effet, de petites entreprises qu'il s'agit de faire tourner ? Et avant de gérer quoi que ce soit, il convient de comprendre que le plus important est de savoir comment gérer son stress !

Gérer son stress nécessite d'en prendre le temps

Nous allons en faire l'expérience ici même et je vous invite, pour ce faire, à prendre 1/4h et à regarder le talk de Diane.

Elle y explique clairement ce qu'est le rapport à l'action et par quoi il est sous-tendu : les notions d'expérimentation, de stress, de "care" et de sérénité. En tant qu'entrepreneur.e.s, cela vous dit quelque chose ?

Etes-vous prêt.e à consacrer ces 15' au visionnage de cette vidéo ?

Mais avant cela, qui est Diane Taieb ? Diplômée de l'ESSEC, Diane Taieb est la fondatrice et ancienne directrice du programme Starter au sein du studio d'innovation Schoolab, un dispositif visant à apporter un coup de boost à des entrepreneurs issus de toutes formations et aux projets très différents. Elle a passé 3 ans de sa vie auprès d'entrepreneurs, tirant tous les enseignements qu'elle nous livre ici.

Un entrepreneur expérimente : gérer son stress lui permet de plus et mieux expérimenter

"Lorsqu'un enfant essaie de marcher et tombe, comment on réagit ? Est-ce qu'on lui en veut, est-ce qu'on lui dit qu'il est nul ou est-ce qu'on le console, on l'écoute et on l'aide à se relever pour qu'il ait le courage de réessayer. Un enfant tombera 2400 fois avant de savoir marcher. Et ce serait sûrement plus s'il ne se sentait pas soutenu.

Et quand nous, adultes, on essaie une action et qu'on tombe, comment réagissons-nous avec nous-mêmes ? Est-ce qu'on se console et l'on s'aide à se relever, est-ce qu'on s'encourage pour la suite ou est-ce qu'on se dit qu'on est nul ?"

Telle est l'introduction de ce talk de Diane. Derrière cet exemple, il y a l'idée qu'avant de parvenir à faire quelque chose, on apprend et que dans tout apprentissage, il y a les notions d'expérimentation et de répétition.

On essaie et réessaie maladroitement, courageusement, avant d'y arriver. Un entrepreneur est avant toute chose quelqu’un qui expérimente et prend des décisions en fonction de ses expérimentations. Il n'est donc pas surprenant qu'il ait intérêt à comprendre comment gérer son stress.

Plus important encore, les notions de bienveillance et de compassion vis-à-vis de soi-même. Si, quand on est petit, ce sont nos parents - ou ceux qui s'occupent de nous - qui nous épaulent et consolent, en tant qu'adulte, il convient d'apprendre à se procurer ce soin soi-même. Et en tant qu'entrepreneur, il est crucial de s'apporter ce soin soi-même pour pouvoir ensuite prendre soin du projet et de ceux qui y contribuent.

Prendre soin de soi éloigne le stress

Celui qui sait prendre soin de lui sait prendre soin des autres et des projets qu'il entreprend. C'est non seulement nécessaire mais essentiel. Cela semble évident mais concrètement, prendre soin de soi, c'est quoi ?

Pour prendre soin de soi, le premier pas est d'apprendre à être à l'écoute de soi et de ses besoins. Cela demande de travailler sur soi et cela passe par de multiples techniques, le coaching étant l'une d'entre elles.

Il y a une grande croyance dans notre monde que vous connaissez très probablement et qui est qu'il faudrait se faire mal pour réussir, que la réussite doit se faire dans la douleur et qu'on profitera de la vie après. Alors, ça peut marcher et donner des résultats sur le court terme mais ça n'est pas bon sur le long terme : pas bon pour le projet, pas bon pour son bonheur ni pour sa santé.

Ce que Diane soutient, c'est qu'il est possible et même nécessaire de prendre soin de soi tout en étant à fond dans ce qu'on fait.

Parce que ce qui fait la réussite d'un projet tient rarement au projet, elle tient à l'humain, à l'entrepreneur qui est derrière et à la confiance qu'il crée autour de son projet et de son équipe (professionnelle ou de vie).

Gérer son stress accroît la capacité de prise de décision

Le stress, initialement, c'est ce qui permet à l'homme de survivre en situation de danger. En présence d'un prédateur, le stress se met en place pour accélérer notre vitesse de réaction, ce qui nous qui préserve notre vie.

Dans notre monde moderne où les sollicitations sont continues et les interactions multiples, nous n'avons plus de prédateurs mais nous sommes tous exposés à des centaines de dangers "psychologiques" par jour. Et les entrepreneurs, davantage !

S'habituer au stress est mauvais pour la santé et enraye le raisonnement logique qui soutient la prise de décision. Alors le stress sur le long terme, c'est NON ! Il convient d'apprendre comment gérer son stress.

Gérer non seulement son stress mais aussi son rapport au temps

Si notre corps est aussi perdu aujourd'hui, c'est parce que tout s'accélère : les transports et l'information, entre autres choses. Tout va plus vite. Or, il y a une seule chose qu'on ne pourra jamais accélérer : c'est les battements de notre coeur et le rythme de notre corps. Vous qui êtes entrepreneur.e.s, combien de décisions avez-vous pris aujourd'hui ? Combien de mails avez-vous envoyé ?

Concrètement, qu'est-ce que cela signifie ? Cela passe par prendre des pauses, par démarrer une journée avec soi-même plutôt qu'avec son téléphone. Si l'on passe son temps à faire, quel temps reste-t-il pour être ou, en tant qu'entrepreneur, prendre le temps de la décision ?

Changer son rapport au temps n'est pas facile et cela prend du temps. Un outil pour y parvenir est la méditation qui permet, à force d'entraîner le cerveau, de se concentrer sur le moment présent.

Steve Jobs, nous explique Diane, était un grand méditant : il faisait régulièrement des retraites et encourageait ses salariés à méditer quotidiennement.

J’aimerais vous laisser (méditer) sur cette phrase qu’affectionne tout particulièrement Diane : "Il est nécessaire de méditer 1/2 h par jour sauf quand on est très occupé : là, il est nécessaire de méditer une heure par jour".

Qu'en pensez-vous ? En tant qu'entrepreneur, comment voyez-vous votre rapport à l’action et votre rapport au temps ? Dans quelle mesure savez-vous prendre soin de vous ? Que faîtes-vous pour comprendre et gérer votre stress ?

Pour aller plus loin et évaluer ces points, vous pouvez me contacter ici.